Sedhiou : Étouffées par la promiscuité, les populations de Bloc-villages demandent une extension

215

Jadis réservé à une dizaine de familles ouvrières du temps de l’institut de recherche agronomique et technologique (IRAT), le village de Bloc situé dans la commune de Diendé s’est agrandi. Aujourd’hui, il compte trois mille âmes qui vivent dans l’étouffement et la promiscuité.
A l’occasion d’un point de presse organisé ce mardi à la place publique du village, les populations ont demandé à l’institut sénégalais de recherche agricole (ISRA), gestionnaire actuel des terres de l’IRAT une assiette foncière d’une cinquantaine d’hectares sur les 334 hectares du plateau de Sefa.
Richardson Ntab, porte-parole des populations a expliqué que l’implantation des infrastructures pose beaucoup de problème faute d’espace. Pour construire le poste de santé et le marché, il a fallu tout un protocole administratif pour disposer d’un site, a-t-il rapporté. Dans la même foulée, il souligne que le village vient de bénéficier d’un financement de 17 millions pour le construction d’un centre polyvalent mais ne trouve pas pour l’instant un site approprié. C’est pourquoi le morcellement des 50 hectares qui abritait le bloc administratif de L’IRAT s’impose selon les populations