Scandale du pétrole : La Marche de “Aar li nu Bokk”, ce samedi, autorisée par le préfet

La marche de Aar lu ni Bokk ce samedi a été autorisée vers 11 heures par le préfet de Dakar, Alioune Badara Samb, a déclare le coordonnateur de Y’en a marre. 

Sur les réseaux sociaux, les membres de la plateforme appellent tout le monde à ce rassemblement qui se tiendra sur l’Avenue Centenaire (non loin de la Place de la Nation, ex-Obélisque).

Rassemblement sur l’Avenue Centenaire

La plateforme citoyenne Aar Li Nu Bokk est déterminée à mener le combat jusqu’au bout, pour que la lumière soit faite sur la gestion du pétrole et du gaz, après les révélations de BBC qui accablent le frère de Macky Sall, Aliou Sall.  Le vendredi 15 juin, les membres de la plateforme se sont retrouvés à la place de la Nation, pour installer la logistique, en perspective de leur rassemblement prévu à 15 h. Mais ils ont vite été dispersés par les forces de l’ordre.

Une bonne gestion des ressources

Des activistes, opposants et citoyens ont mis sur pieds début juin, la plateforme dénommée «Aar li nu bokk» pour réclamer davantage de transparences dans la gouvernance et la gestion des ressources naturelles du Sénégal. La plateforme Aar Li Nu Bokk a quatre objectifs que sont la transparence dans la gestion des ressources naturelles du Sénégal, la “transmission de tous les dossiers liés au contrat pétrolier à la justice, afin que des sanctions appropriées soient prises contre toutes les personnes reconnues coupables “.

Documents confidentiels de BBC

C’est un scandale de corruption supposée qui ébranle le Sénégal jusqu’à sa présidence. Aliou Sall, le frère du président Macky Sall, aurait bénéficié d’un pot-de-vin en contrepartie de l’attribution de concessions pétrolières et gazières dans les eaux sénégalaises, selon un reportage de la BBC paru dimanche 2 juin. Si l’affaire Petro-Tim est connue depuis des années au Sénégal, la chaîne de télévision britannique va plus loin, en affirmant détenir des documents confidentiels qui, pour la première fois, étayeraient ces soupçons de corruption.