«Savoir-faire et savoir-être» : La Sapco-Sénégal renforce la capacité de ses agents

La Société d’aménagement et de promotion des côtes et zones touristiques du Sénégal (Sapco) est déterminée à relever les défis auxquels le secteur du tourisme est confronté notamment en termes de ressources humaines de qualité, et atteindre ainsi les objectifs qu’elle s’est fixée. C’est dans ce cadre que, en partenariat avec le Fonds de financement de la formation professionnelle et techniques (3FPT) et l’École nationale de formation hôtelière et touristique (ENFHT) du Sénégal, elle a organisé une session de renforcement de capacités de ses agents. Une session dont la cérémonie de lancement officielle s’est tenue, ce mercredi 12 août 2020, à l’ENFHT à Dakar. Elle a été présidée par le Directeur général de la Sapco-Sénégal SA, Me Aliou Sow, en présence du représentant de la Directrice générale de (3FPT), Aziz Seck, du Directeur de l’ENFHT, Moussa Thior, entre autres.

«Répondre à deux grandes problématiques»
Il s’agit ici, d’une formation professionnelle et technique d’une durée de trois mois. Elle se déroulera en plusieurs modules, à savoir : «Organisation et réglementation touristique», «Patrimoine culturel et tourisme», «Patrimoine naturel du tourisme», «Droit des collectivités locales : décentralisation, déconcentration», «Aménagement des territoires touristiques», «Géographie touristique», «Histoire du tourisme au Sénégal», entre autres. Et pendant ces trois mois, des cohortes de 35 agents chacune vont se succéder.
A signaler que ce plan de formation de la Sapco répond à deux grandes problématiques. L’une tourne autour des grandes orientations du plan stratégique de développement de la Sapco et l’autre à un certain nombre de besoins formulés par les processus du cœur de métier de la Sapco- Sénégal.
«Une formation capitale pour la Sapco»
Selon le Dg de la Sapco, cette formation est «capitale et importante» pour la société, le département du tourisme, et surtout pour le Sénégal et pour les bénéficiaires. «Vous êtes dans un monde, peut-être nouveau pour certains, celui de l’entreprise. L’entreprise est un monde de compétitivité mais c’est un monde de savoir-faire et de savoir-être. Puisque si on devait se limiter au savoir, l’entreprise aurait, peut-être choisi de vous laisser à l’université ou dans des instituts. Mais lorsque vous intégrez le monde l’entreprise, on attend de vous les deux choses : le savoir-faire et le savoir-être», a lancé Me Aliou Sow à l’endroit des apprenants non sans saluer cette réponse «positive» de 3FPT. Ce dernier, pour lui, «ne ménage aucun effort pour accompagner les entreprises et les structures dans leur plan de formation».
A l’en croire, les modules qui ont été retenus sont «importants et vont complétement changer la perception» des apprenants. Ainsi, le Dg de la Sapco a invité les bénéficiaires à «développer leur sens de l’écoute et de l’engagement et relever les défis liés au secteur du tourisme et de l’hôtellerie». Il dit : «que chacun d’entre vous considère que les engagements de la Sapco dans le Plan Sénégal émergent, dans le plan stratégique de développement, dans le contrat de performance, sont des engagements qui le concerne et qu’elle puisse se positionner pour ensemble atteindre ces résultats».   
«L’amélioration continue, une nécessité»
Me Sow renseigne que la Sapco s’est également engagée dans l’«amélioration continue puisqu’elle est une société commerciale qui a un devoir de satisfaire sa clientèle. Et cette satisfaction de la clientèle passe par une ressource humaine de qualité et des prestations de qualité».
Aussi, il a tenu à préciser que l’École nationale de formation hôtelière et touristique a «une expérience avérée en termes de formation et qui est aussi l’école dédiée au niveau de leur département». Et c’est donc avec «un grand honneur» que la Sapco vient au sein de cette école pour former ses agents.
«Répondre aux enjeux du moment»
Selon Aziz Seck, ce programme de formation «répond aux enjeux du moment». Avant d’ajouter que sa structure souhaite donc accompagner la Sapco pour sa réussite et relever les défis de la compétitivité de la société.

«Elle témoigne des «bons rapports institutionnels»
Le directeur de l’ENFHT, pour sa part, s’est dit honorer d’accueillir cette session de formation des agents de la Sapco-Sénégal. Pour lui, cela témoigne des «bons rapports institutionnels qui existent entre leurs deux structures».