Saisie de drogue au Port de Dakar : Pourquoi toujours Grande Nigeria?

Les saisies de drogue se multiplient au Port de Dakar. Entre juin 2019 et janvier 2020, 1 156 kilogrammes de cocaïne d’une valeur 67 milliards ont été saisis par les autorités sénégalaises. Deux saisies ont été faites à bord du même navire, GRANDE NIGERIA. Un fait qui suscite moult interrogations.

La première saisie en 2019
« L’erreur est humaine, mais si ça persiste, ça devient diabolique », cet adage résume cette saisie de drogue à répétition au niveau du navire GRANDE NIGERIA. Dans la deuxième partie de l’année 2019 près d’une tonne de cocaïne a été saisie au Port de Dakar par les Douaniers sénégalais et 15 individus de nationalités étrangères, dont le couple allemand, arrêtés. La valeur de la drogue saisie été évaluée à 58 milliards de FCfa. Cette saisie qui avait défrayé la chronique pendant des semaines était faite à bord du navire GRANDE NIGERIA.

Arraisonné au Port de Dakar pendant quelques semaines, le navire immatriculé 9246580, MMSI: 247082500 de type Ro-Ro Cargo Ship et construit en 2003 sera par la suite relâché. Il quitte les eaux sénégalaises et laisse dernière lui une affaire qui n’est pas encore résolue. Entre-temps le coupe allemand, le capitaine du navire et son marin ainsi que El Hadji Elimane Seye ont été libérés par la justice sénégalaise.

Grande Nigeria, le récidiviste
Sept mois après cette saisie rocambolesque, le navire qui navigue actuellement sous le pavillon de Italie revient au Sénégal. A sa venue, rebelote, il y a encore de la cocaïne retrouvée à son bord. Les éléments de l’Unité mixte de contrôle des conteneurs et des navires (Umcc) de la subdivision des douanes du Port, secondés par des éléments de la police scientifique et de l’Ocrtis, ont mis la main ce mardi 28 janvier 2020 sur une grosse quantité de drogue dure. Il s’agit exactement de 4 sacs contenant 30 plaquettes de 1 kg chacun soit 120 kg d’une valeur estimée à 9 milliards 600 millions F Cfa.

Les attentes
Ainsi Grande Nigeria récidive alors qu’il y a seulement 7 mois, il avait été épinglé dans un cas similaire. Une récurrence qui pose problème. Est-ce que ces saisies répétées suffisent face à ce qui ressemble à un trafic international de drogue ? Et Pourquoi cela tombe à chaque fois sur le navire de la compagnie Grimaldi ? Et est-ce que cette fois l’enquête va aller jusqu’au bout pour que les vrais trafiquants tombent ?

Autant d’interrogations qui taraudent les esprits. Et pour cause, si le consommateur pris avec une cornette de chanvre indien est envoyé en prison, il n’est pas question que des gros bonnets fassent entrer une si grande quantité de drogue dure au Sénégal en toute impunité.