Saint-Louis – P**********n clandestine : Trois jeunes filles piégées par un « un client important »

717

Une sordide affaire de p**********n clandestine a atterri à la barre du tribunal de Saint-Louis. Le plus choquant dans cette affaire, c’est que la plus âgée des trois jeunes filles est née en 2000. C’est dans le cadre de la lutte contre la p**********n clandestine que la Section de recherches de la gendarmerie de Saint-Louis a réussi à mettre hors d’état de nuire cette bande qui s’adonnait à la pratique du plus vieux métier du monde, sans carnet sanitaire. 
Et c’est un informateur des pandores qui a réussi à piéger les trois jeunes filles au quartier Léona. En effet, se faisant passer pour un important client, il est entré en contact avec les dénommées Ndéye Gamou Sow, Marieme Dieye et Maimouna Ndour. Ces dernières n’ont pas hésité à l’accueillir dans une maison pour une passe à 15 000 francs CFA. Mais les trois p**********s clandestines seront arrêtées sur place avec l’arrivée des gendarmes. 
A la barre, elles ont tenté, par tous les moyens, d’échapper au glaive de la justice en changeant complètement de version. Mais c’était sans compter avec la détermination des juges qui, avec des questions pertinentes, leur ont fait comprendre que la loi du pays permet la p**********n, à condition que ce soit fait dans les règles de l’art. « Vous avez le droit de faire de la p**********n, mais il faut vous conformer à la loi en disposant de carnet de santé », a sermonné le juge. 
Voyant certainement leur jeune âge, le tribunal, après délibération, s’est montré très clément en les condamnant à un mois assorti de sursis.