Saint-Louis / Exploitation du Gaz et rareté du poisson : Les pêcheurs artisanaux déversent leur colère sur BP.

312

Les pêcheurs artisanaux de la ville de Saint-Louis sont montés au créneau pour dénoncer les perturbations notées dans leur secteur d’activités. Ce qui a occasionné la rareté des certaines espèces de poisson. Ces pêcheurs artisanaux accusent l’entreprise BP, chargée de l’exploitation du gaz à Saint-Louis d’être la véritable source de leur mal. 

« Aujourd’hui, nous ne pouvons plus accéder à nos deux récifs de pêche à savoir Diattara et Praia qui nous sont confisqués par l’entreprise BP, qui est chargée de l’exploitation du gaz à Saint-Louis. C’est pourquoi, nous ne voyons plus les espèces de poissons nobles, et les petites pirogues de Saint-Louis ne vont plus en mer. Avec cette exploitation du gaz, l’entreprise BP est devenue une maladie plus grave que le coronavirus pour nous les pêcheurs artisanaux », a dénoncé El Hadj Doudou Fall, le président des pêcheurs artisanaux à la ligne de Saint-Louis.

Selon ces pêcheurs de Saint-Louis, l’entreprise BP continue à faire son travail comme si rien de n’était, sans se soucier du sort ou du tort causé à ces pêcheurs. « Bp est en train de nous empoisonner, Ils continuent à faire leur travail comme si de rien n’était, sans même se soucier de notre avenir. Aucune aide, aucun soutien ne nous sont apportés. Ce qu’il n’ose faire ni en Angleterre, encore moins aux États Unis ou ailleurs dans le monde », peste encore El Hadj Doudou Fall, qui invite les autorités de la République à sévir.

Pour le prochain Conseil présidentiel initié par le président de la République, le président des pêcheurs artisanaux à la ligne de Saint-Louis demande aux autorités d’y associer les propriétaires de petites embarcations qui font partie de la famille des pêcheurs. Les pêcheurs avaient initié un sit-in ce week-end dans la Langue de Barbarie pour alerter les autorités sur leurs difficultés…