Saccage du stade de Mbacké : Ibrahima Diop édifié sur son sort jeudi prochain

L’affaire du saccage du stade de Mbacké a été appelée, hier, à la barre du tribunal des flagrants délits de Diourbel. Ibrahima Diop, qui en avait revendiqué la paternité, s’est rétracté. Il s’est confondu en excuses devant le juge. «Si c’était à refaire, je ne m’abstiendrai», rapporte L’As dans sa livraison de ce vendredi.

Conseiller municipal et proche du maire de Mbacké, il est accusé d’association de malfaiteurs, destruction de bien public, acte de vandalisme et défiance à l’autorité de l’État. Il risque deux ans de prison s’il est reconnu coupable. Le verdict sera connu jeudi 26 septembre prochain.