Sa participation invalidée, Gueum Sa Bopp bat campagne et mobilise : Une démarche solitaire mais payante… ?

215
Législatives 2022: Macky élimine ses deux cauchemars



A deux jours de la fin des courses pour les législtives, la grande coalition Gueum Sa Bopp toujours en campagne semble avoir apporté sa contribution à la bataille de l’opposition: Non officielle, que peut apporter sa participation au combat de l’opposition ? Cette démarche solitaire a-t-elle été payante ? Si oui, pourquoi cette même opposition n’a pas réagi à l’injustice de son élimination ? Les réponses de son leader Bougane Guèye Dany, invité de la 7 TV…
Sa participation invalidée, pourquoi la Coalition Gueum Sa Bopp a-t-elle battu campagne et réussi le pari de la mobilisation
A cette question de Mamadou Awa Ndiaye de la 7 TV, Bougane Guèye Dany, son leader est revenu sur son élimination plus que bizarre. « Preuve que c’est une ‘’sélection législative’’, sur les huit listes participantes, beaucoup sont méconnues des Sénégalais. Nous qui sommes la troisième force politique du pays, avec 8% des voix, 222 000 voix, 800 conseillers municipaux, 5 mairies gagnées, comment peut-on nous éliminer du tic au tac ? Si c’est la confection des listes ou les parrainages, toutes les coalitions ont eu des couacs. Disons-nous la vérité Macky Sall a sa cravache qu’il manipule pour bastonner l’opposition, que ce soit par liste des parrainages, la caution et autres … Parmi les participants certains n’ont même le dixième de la force de notre Coalition »
Des propos qui semblent aller vers ceux de Sonko qui dénonçait une « Opposition financée par Macky Sall », mais Bougane s’en éloigne…Car sur la sortie de Ousmane Sonko qui parle « d’opposition de Macky Sall », Bougane Guèye affirme clairement qu’il s’oppose à Macky Sall, pas à l’opposition et que même s’il avait vu des autres opposants sur la mauvaise voie, il les aurait raisonnés en aparté, mais attaquer en public non.
Une opposition préfabriquée pour légitimer le processus électoral aux dépends des coalitions comme Gueum sa Bopp ?
Sur ce point, le leader de la grande coalition Gueum Sa Bopp a tenu à rappeler ses propos disant que « le Conseil Constitutionnel a menti ! » Ce qu’il a réitéré. C’est la Direction générale des élections qui a éliminé des électeurs en bonne et due forme qui ont voté aux locales, pour leur dire que vous n’êtes pas des électeurs.
« Je les ai saisis avec les copies des cartes d’identité des centaines d’électeurs, avec leurs lieux et bureaux de vote, ils n’ont pas répondu à ma requête. J’ai saisi la Commission électorale nationale autonome CENA qui m’a demandé le motif rejet de la DGE, base sur laquelle elle va juger et trancher. Ce que nous avons fait. Ils ont affirmé que les cartes d’identités ne sont bonnes, ce qui est plus grave. Demain inchalah, avec Gueum Sa Bopp, le président de la république ne sera plus le chef suprême de la magistrature, il n’aura plus la main mise sur la justice, Les magistrats à la retraite iront au repos. » Dit-il, avant d’ajouter :
« Il y a deux fichiers électoraux, car Macky Sall et son régime ont leur fichier. A titre illustratif après vérification nous avons constaté que des cas comme celui d’un électeur dument inscrit, après vérification, on constate qu’à la place de son nom c’est un autre qui apparait pour une autre localité, un autre lieu et bureau de vote. Saisi, Antoine le ministre chargé des élections ne réagit pas, la CENA non plus »
Pourquoi l’opposition n’a pas réagi à cette injustice?
Bougane s’écarte des politiciens et précise. « Je ne m’attendais pas à ce qu’ils viennent en renfort. Dans ma vision ce combat est pour le citoyen, le sénégalais ; Ceux en qui je crois sont ceux qui font face à Macky Sall pour lui dire que ça ne passera pas quoi qu’il en coute. Et ceux-là quand ils dirigeront ce pays s’attaqueront aux défis et urgences, la pauvreté, le chômage, la cherté de la vie. Au cas contraire cet allié circonstanciel nous retrouvera en face de lui sur son chemin : De bonne foi, je crois en la cohabitation pouvoir opposition. Et pour le cas de Macky Sall tout ce qui viendra après lui, vaudra mieux que lui… »