Revue Presse : Yaw candidate à la Une polémique

125
Revue Presse : Yaw candidate à la Une polémique


Les quotidiens reçus à l’APS continuent de relayer la polémique sur l’invalidation de la liste de candidature de Yewwi Askan Wi (YAW) pour l’élection des députés du département de Dakar et annoncent son éventuelle forclusion.

Déthié Fall et Saliou Sarr, deux mandataires de cette coalition, se rejettent la responsabilité de l’invalidation de ladite liste par la Direction générale des élections (DGE).

« Il a déposé une liste à notre insu », soutient le premier en parlant du second dans des propos relayés par Bés Bi Le Jour. « Il raconte des contrevérités », réplique Saliou Sarr.

Selon plusieurs médias, la liste de YAW pour l’élection des députés du département de Dakar, le 31 juillet prochain, aurait été modifiée et serait en violation de la loi sur la parité entre les hommes et les femmes.

A cause de tels manquements, « l’invalidation de la liste de Yewwi Askan Wi se profile », note Bés Bi Le Jour.

« La liste de YAW vers la forclusion », titre Le Quotidien, ajoutant : « La Direction générale des élections a rejeté (…) les modifications que le mandataire de Yewwi Askan Wi a tenté d’apporter sur la liste non paritaire de Dakar. Une mauvaise nouvelle pour cette coalition de l’opposition… »

« Saliou Sarr continue de se laver à grande eau. Il réfute les accusations de Déthié Fall lui imputant la responsabilité du dépôt de la liste non paritaire de la coalition Yewwi Askan Wi du département de Dakar à la Direction générale des élections pour les élections législatives du 31 juillet 2022 », écrit L’Observateur en publiant une interview de l’intéressé.

Un « mariage contre-nature » serait à l’origine de cette polémique, selon WalfQuotidien. « Cette situation était prévisible en raison de la composition hétéroclite de la coalition de l’opposition dont certains sont soupçonnés de travailler pour le camp présidentiel », explique-t-il.

« Ça se corse pour Yewwi Askan Wi. La Direction générale des élections (…) n’a pas réceptionné les correspondances portant sur les modifications apportées par le mandataire de YAW », ajoute WalfQuotidien.

YAW peut éviter la forclusion, car « Déthié Fall et ses camarades (…) peuvent bien valablement procéder à la régularisation de leur liste départementale de Dakar. Cela, par un retrait dûment notifié au ministère de l’Intérieur », affirme Vox Populi, citant l’expert électoral Ndiaga Sylla.

« Ndiaga Sylla prend le contrepied de la DGE », lit-on dans Sud Quotidien.

Selon le journal, M. Sylla a publié une tribune dans laquelle il donne les arguments que YAW peut faire valoir en vue de la recevabilité de sa liste.

L’As, lui, s’est entretenu avec l’opposant et ancien Premier ministre Abdoul Mbaye, qui partage son pessimisme pour le déroulement des élections législatives.

« Si on reste dans cette logique d’élimination (élimination de listes de candidature) pour de pseudo-motifs, la véracité du scrutin en sera lourdement entachée (…) Je suis inquiet. Si l’on reste dans cette dynamique, il faut craindre pour la paix sociale au Sénégal », déclare M. Mbaye.

Le Quotidien annonce que « le préfet de Ziguinchor a déposé un recours en annulation des principaux actes posés par le maire de Ziguinchor, pour non-respect des formes [et] illégalité ».

Les mesures dont le préfet réclame l’annulation sont relatives à la création d’un service civique communal, à la dénomination des rues de Ziguinchor et à la création de nouvelles directions à la mairie, selon le journal.

Le Soleil s’est notamment intéressé à la visite en Ukraine et en Russie du chef de l’Etat sénégalais et président en exercice de l’Union africaine, Macky Sall.

« Nous appelons à un cessez-le-feu (…) et à une solution négociée pour éviter le pire », a dit M. Sall en annonçant sa visite prévue dans ces deux pays en guerre depuis plusieurs mois.



Source link