Revue Presse : La criminalisation du v**l et pédophilie…

L’adoption lundi par l’Assemblée nationale du projet de loi criminalisant les actes de v**l et de pédophilie, bouscule les autres sujets dans les colonnes des journaux parvenus mardi à l’Agence de presse sénégalaise.

« Acte historique pour la femme et l’enfant », titre qui barre la Une du quotidien national Le Soleil, lequel salue la loi criminalisant le v**l et la pédophilie.

Les députés ont voté lundi à l’unanimité et par acclamation le projet de loi criminalisant les actes de v**l et de pédophilie.

Ce projet de loi avait d’abord été adopté en Conseil des ministres le 27 novembre dernier. Il s’agit d’une loi modifiant celle du 21 juillet 1965, portant sur le Code pénal, relative notamment aux chapitres visant à durcir la répression du v**l et de la pédophilie avec des peines pouvant aller jusqu’à la réclusion criminelle à perpétuité.

Jusque-là, le v**l était considéré comme un délit, passible de cinq à dix ans de prison.

La criminalisation du v**l était une demande des associations de défense des droits des femmes à la suite d’une série d’agressions sexuelles notée ces derniers mois.

Le Soleil évoque dans le même temps « des garde-fous pour encadrer le texte », en révélant que plus de 4000 femmes ont été v**lées au Sénégal entre 2016 et 2019.

L’AS se fait écho des « pièges de la loi », en lien avec les inquiétudes exprimées par certains députés par rapport aux fausses accusations.

L’Observateur élargit la perspective du même sujet en revenant sur les cas de féminicide ’’particulièrement odieux’’ au cours de l’année 2019. Le journal consacre deux pages pleines à ce point.

La signature officielle du contrat d’affermage de l’eau entre Suez et l’Etat Sénégal occupe également une place importante dans la livraison du jour des journaux.

L’Etat du Sénégal a signé lundi un contrat d’affermage du service public de l’eau avec la multinationale française Suez, attributaire du contrat de production et de distribution de l’eau potable au Sénégal, en remplacement de la Sénégalaise des eaux (SDE).

« Exit SDE, voilà SEN’EAU », annonce Sud quotidien à sa Une, avant de faire dans ses pages intérieures le compte rendu de la cérémonie de signature dudit contrat.

Sud quotidien cite le ministre de l’Eau et de l’Assainissement, Sergine Mbaye Thiam, qui assure que « le prix de l’eau à l’usager ne connaîtra pas de hausse le 1-er janvier ».

Plusieurs journaux comme Le quotidien font une rétrospective de l’année 2019.

« Année impairs », indique le journal, qui évoque plusieurs autres sujets dont la réélection au premier tour du président Macky Sall, la finale perdue par les Lions à la CAN.

Sur la même lancée, Tribune prédit que 2020 sera « l’année des milles inconnues ».