Revue Presse : A la Une, le Sénégal de la gouvernance vu par l’Indice Ibrahim

419
Revue Presse : Conseil constitutionnel, terre de « Guerre des recours » à la Une


Le classement du Sénégal dans l’Indice Ibrahim de la gouvernance en Afrique (IIAG) est largement commenté par les quotidiens reçus mardi à l’Agence de presse sénégalaise (APS).

PUBLICITÉ

‘’Le Sénégal, dans le top 10’’ de l’Indice Mo Ibrahim, affiche à la Une Le Soleil, notant que le score de la gouvernance globale du Sénégal s’est amélioré ces dix dernières années.

L’Indice Ibrahim de la gouvernance en Afrique (IIAG), publié par la Fondation Mo Ibrahim du nom du milliardaire soudanais évalue les performances de 54 pays africains en matière de gouvernance depuis 2007.

Il est fondé sur plus de 80 indicateurs classés en quatre sous-catégories : ‘’sécurité et État de droit’’, ‘’participation, droits et inclusion’’, ‘’développement humain’’ et ‘’fondements des opportunités économiques’’.

Avec un score de 62,4 (sur 100) en 2021, le Sénégal occupe la 9e place (sur 54 pays). En Afrique de l’Ouest, il se classe deuxième derrière le Ghana.

Selon le rapport, le Sénégal est dans une logique de progression constante depuis 2012, améliorant ces scores dans trois des quatre catégories, à savoir ‘’Sécurité et État de droit’’, ‘’Fondement des opportunités économiques’’ et ‘’Développement humain’’.

Vox Populi, citant le rapport, écrit que ‘’le score de la gouvernance globale du Sénégal s’est amélioré entre 2012 et 2021 malgré un ralentissement à 0,5 entre 2017 et 2021’’.

La publication signale que ‘’les plus fortes détériorations’’ concernent ‘’les libertés d’association et de réunion, les contrepouvoirs civiques et institutionnels, le niveau de corruption’’.

‘’Le Sénégal, dans le top 10’’ met en exergue L’As. Le Sénégal, 9ème en Afrique, est dans le peloton de tête de l’indice Ibrahim de la gouvernance en Afrique (IIAG), souligne également Le Quotidien.

‘’Le Sénégal bon élève, mais peut mieux faire’’, selon Le Témoin qui écrit : ‘’La gouvernance se serait améliorée sous Me Wade et Macky Sall ces 10 ans (2012-2021). En 2021, le Sénégal était 1er dans l’UEMOA et 9ème sur 54 pays africains….Mais attention, il y a eu un ralentissement ces 5 dernières années’’.

Selon le quotidien Kritik, la gouvernance du Sénégal a été magnifiée par le rapport de la Fondation Mo Ibrahima. ‘’Securité, Etat de droit, opportunités économiques et développement humain. Le rapport Mo Ibrahima dépeint un Sénégal en constante progression avec un score de 62,4 (sur 100) en 2021 qui le place 9ème sur 54 pays (…). L’Ile Maurice est première suivie des Seychelles et le Sénégal arrive 2ème en Afrique de l’Ouest derrière le Ghana’’, rapporte le quotidien.

‘’Bénéficiant d’un score de 62,4 (sur 100) en 2021 dans le rapport dressé par la fondation Mo Ibrahim, le Sénégal occupe la 9e place sur 54 pays africains, en matière de gouvernance globale’’, indique le quotidien Bës Bi, une publication du groupe E-media dont les responsables ont rendu visite, lundi, à l’Archevêque de Dakar pour lui présenter leurs condoléances à la suite du décès de son frère, Raphaël Ndiaye.

‘’Un geste hautement apprécié par Monseigneur Benjamin Ndiaye qui, a saisi l’occasion, pour se prononcer sur le climat politico-social tendu. Il a appelé notamment à un +retour à l’orthodoxie+ et annoncé avoir invité le Pape François au Sénégal. Ce dernier doit entamer une tournée africaine demain’’, rapporte le quotidien.

#Corruption #Sénégal