Révélations de Human Rights watch : les maîtres coraniques dans tous leurs états

La pilule est amer à avaler pour la fédération nationale des associations des écoles coraniques. Les révélations de l’Ong Human rights watch sur la maltraitance des enfants dans les écoles coraniques sont des contre vérités, considère le secrétaire général Adama Seck sur les ondes de la radio Rfm. Il exige des preuves et compte mener le combat avec ses camarades pour rétablir la vérité sur ces révélations qui ternissent davantage l’image de l’enseignement coranique au Sénégal.

En effet, Human rights watch avait fait état de cas de v**l et sévices corporels souvent mortels. Que nenni, martèle M. Seck qui fait savoir que les seuls cas de décès signalés dans des daaras sont causés pas des maladies. La fédération nationale des associations des écoles coraniques promet de se faire entendre sur cette affaire.