Réunion de l’Asecna : TAS raconte les «frasques» de Farba Senghor à Libreville

L’ancien représentant du Sénégal de l’Agence pour la sécurité de la navigation aérienne en Afrique et à Madagascar (Asecna), Thierno Alassane Sall, a dans ses «confidences», raconté son ‘’cauchemar’’ aux côtés de Farba Senghor, lors d’une rencontre tenue au mois de juillet 2007, au Gabon.
«Farba Senghor, surnommé l’élément hors du commun, était un de ces ministres que le président Abdoulaye Wade avait décidé d’infliger au Sénégal pour lui faire expier quelques crimes connus de lui seul. Ministre de l’Agriculture, son incompétence avait éclaboussé le Sénégal des profondeurs et poussé à la résignation sinon à l’exil les techniciens d’un département qui disposait de l’une des plus fortes concentrations de cadres du pays», a-t-il écrit dans ‘’Le protocole de l’Elysée’’.

Il ajoute: « Je n’oublierai jamais le cauchemar vécu à ses côtés au Comité des ministres de tutelle de l’Asecna tenu en juillet 2007 à Libreville, au Gabon».
D’après le récit de l’actuel leader de la République des valeurs, Farba Senghor «était venu avec un agenda qu’il livra, avec le sens de la finesse et de la diplomatie qui le caractérisent à ses pairs ébahis : ‘’Vous obtempérez à nos requêtes ou le Sénégal pourrait quitter l’Agence’’».
Ce qui, selon lui, n’a pas manqué d’inquiéter ses homologues, membres de l’assistance. «Comment, interrogeaient leurs mines perplexes, est-ce bien un ministre qui nous parle comme cela ? De surcroît un Sénégalais ?», raconte Thierno Alassane Sall.