Reporter les Législatives pour éviter un bain de sang*

104
Reporter les Législatives pour éviter un bain de sang*


La Communauté internationale est interpellée. Le Sénégal est en danger. Si l’on y prend garde, une guerre civile risque d’atteindre notre pays, avec les législatives prévues ce 31 juillet.

Menaces de m**t, propos injurieux entre acteurs politiques, violences physiques et verbales, manifestations sanglantes et meurtrières, telles sont les énormes difficultés, constatées autour de l’organisation de ces élections.

Devons-nous prendre le risque de tenir des élections pour déstabiliser toute une nation, éprise de paix et de démocratie ? Si la classe politique accepte d’aller vers ces législatives, pour des intérêts partisans, le peuple sénégalais doit pouvoir s’arrêter, en vue de sauver notre cohésion sociale. Attention, le Sénégal n’est pas à l’abri d’une guerre civile et il appartient aux forces vives de la nation, de s’opposer à une telle grave folie.

Pour parer à cette triste éventualité, nous invitons le chef de l’Etat Macky SALL à bien vouloir mettre le Sénégal au dessus de toute considération politique. En vérité, ces législatives doivent être reportées, pour éviter un bain de sang, dans un petit pays où tout le monde est parent. Des élections qui déstabilisent le Sénégal, personne ne doit l’admettre. D’ailleurs, nous reviendrons sur les voies pour sauver notre stabilité.
*Ansoumana DIONE
Président de l’Association Sénégalaise
pour le Suivi et l’Assistance aux Malades Mentaux
(ASSAMM)