Reportage Saint-Louis / Entre carence de licences de pêche et…

0

Guet Ndar est l’un des quartiers les plus peuplés de la ville de Saint-Louis.
La population masculine, presque exclusivement constituée de pêcheurs, part souvent plusieurs jours de suite pour pêcher au large car la ressource halieutique de proximité s’est considérablement raréfiée au cours des vingt dernières années, pour cause de surexploitation par les chalutiers européens et asiatiques.
Ce quartier tend ainsi vers une crise économique liée à des problèmes d’obtention de licence de pêche.
Même si les autorités sénégalaises et mauritaniennes avaient conclu lors de la dernière visite du président sénégalais à Nouakchott, un accord de 400 licences de pêche en faveur des Guet Ndarois, force est de constater que les choses tardent à se concrétiser.
Dans ce reportage réalisé à Guet Ndar, les pêcheurs soulignent qu’ils n’ont reçu pour le moment aucune licence de pêche. Et pourtant estiment-ils, certains ont même déjà payé.
Un facteur aggravant qui vient s’ajouter à ce problème de licences de pêche, est la pénurie d’essence pour pirogue. Ce liquide précieux pour les pêcheurs reste pratiquement introuvable dans la zone Nord. Et pour en trouver, il faut véritablement effectuer un parcours du combattant.
Ce qui fait que les pêcheurs, de guerre lasse, ne vont plus en mer. Ce qui a un impact direct sur le marché d’approvisionnement en poisson.
Un tour effectué au marché de Ndar Toute renseigne sur le climat qui y règne.
Ce qui interpelle les autorités au plus haut niveau, car avec ces deux phénomènes, ce sont des centaines de familles qui sont menacées par une crise économique à Saint-Louis, Guet Ndar en particulier…

Laisser un commentaire