Rentrée scolaire : 17 écoles dans les eaux à Pikine

Dans les écoles de l’Inspection d’académie (IA) de  Pikine-Guédiawaye, le concept « Ubbi Tay, Jang Tay » n’est pas effectif. La pluie d’hier en est la cause. Selon les acteurs, dix-sept (17) établissements sont inondés.
« Au moment du comité local de développement (Cld) du 26 septembre dernier, on était à quarante neuf (49) écoles sous les eaux. Actuellement, seules trente-deux (32) écoles sont dans les conditions d’accueillir les élèves», a expliqué le secrétaire général de l’IA de Pikine/Guédiawaye, Idrissa Gaye.
Par ailleurs, l’inspection soutient que si l’on veut respecter le « Ubbi Tay, Jang Tay », il faut que les parents mobilisent leurs enfants.
« Qui dit « Ubbi Tay, Jang Tay » pense automatiquement à l’administration de l’école et au corps professoral.  La mobilisation des élèves est du ressort des parents. C’est les parents qui doivent inciter les enfants pour qu’ils puissent venir à l’école le jour de l’ouverture des classes. Si on parvient  à mobiliser tous les élèves, on pourra préserver le quantum horaire», ajoute-t-il.