Rentrée avortée : « On a l’impression d’être devant un aveugle qui tâtonne, muni dun bâton pour trouver son chemin «