Rejet du micro de la Rts par Sonko : « Quels sont les hypocrites qui font semblant de ne pas comprendre …? »

195
Rejet du micro de la Rts par Sonko : « Quels sont les hypocrites qui font semblant de ne pas comprendre …? »


Dans un post publié sur sa page Facebook, le secrétaire administratif du Frapp, Guy Marius Sagna magnifie le geste du leader de Pastef à l’égard de la Rts et s’interroge sur les hypocrites qui font semblant de ne pas comprendre que c’est la ligne éditoriale de la RTS qui est ainsi critiquée et non les journalistes de la RTS dont certains.

Texte in extenso :

Quels sont les hypocrite qui font semblant de ne pas comprendre que c’est.la.ligne éditoriale de la RTS qui est ainsi critiquée et non les journalistes de la RTS dont certains – et ils sont nombreux – sont debout, dignes, et mènent les mêmes combats que nous à l’intérieur de la RTS?

Qui ne sait pas que le président néocolonial Macky Sall a transformé la RTS de Radiodiffusion télévision sénégalaise à RADIODIFFUSION TÉLÉVISION SALL?

Certains journalistes qui soutiennent la ligne éditoriale de la RTS qui est critiquée ne font pas la différence entre un journaliste et la ligne éditoriale de l’organe de presse dans lequel ce même journaliste travaille.
Je suggère à ces journalistes indigents – aux contraires des autres excellents journalistes – de méditer Serge Halimi : « Un journaliste dispose d’à peine plus de pouvoir sur l’information qu’une caissière de supermarché sur la stratégie commerciale de son employeur ».
Qui disait «  »(…) les journalistes sont des êtres humains. Ils partagent avec le reste de notre espèce la même proportion de défauts et de qualités. Mais en tant que vaches sacrées, il est interdit à toute personne non membre de la corporation de mettre en cause leur honnêteté intellectuelle, ni à titre individuel, ni à titre collectif, ni pour la qualité de leur travail, ni pour leur engagement politique, ni pour leurs activités annexes même cloisonnées, ni pour leurs liens familiaux, ni d’aucune façon, ni à aucun titre, même au prix de la vérité. Et c’est ce qui se passe. »?

Je ne pense pas exactement comme ce dernier, car certains journalistes sont d’une humilité qui n’a d’égal que leur très grande qualité journalistique. Mon respect et mon admiration à ces dernier.e.s qui ne nous font pas définitivement désespérer du journalisme sénégalais.

GMS