Réhabilitation de Karim Wade : Ses avocats demandent le «réexamen de la condamnation» de leur client

L’Etat du Sénégal s’est engagé, à Genève, devant le Comité des Nations Unies pour les Droits de l’homme, à réhabiliter Karim Wade dans ses droits. Une décision qui fait suite à l’audience-retrouvailles entre Abdoulaye Wade et Macky Sall, samedi dernier, au palais de la République. Les avocats de Wade-Fils se réjouissent de la position de l’Etat du Sénégal de respecter le droit international.

Joint par iRadio, Me Seydou Diagne déclare : «Au nom du collectif d’avocats, nous nous réjouissons tous de la position de l’Etat du Sénégal, qui est une position conforme au droit international et conforme à sa signature, c’est-à-dire de respecter les droits de ses citoyens et de les réparer lorsqu’il y a des violations qui ont été constatées.»

Vers un nouveau procès ?

Toutefois, si l’Etat du Sénégal suit les exigences du collectif des avocats de Karim Wade, on va vers un nouveau procès. Du moins, si l’on se fie à la requête émise par Me Seydou Diagne. «La question n’est pas seulement celle d’une indemnisation ou d’une réparation du préjudice. Comme je l’ai déjà dit, ce qui est important pour nous, c’est que la réparation puisse être intégrale, notamment par le respect et le suivi de toutes les recommandations du Comité des Droits de l’homme des Nations Unies, notamment le réexamen de la déclaration de culpabilité et de la condamnation qui ont été prononcées dans les conditions que l’on sait à l’encontre de Karim Wade», souligne-t-il.