Regain d’intérêt pour le gaz africain : Macky Sall salue l’évolution positive des partenaires 

223
Regain d’intérêt pour le gaz africain : Macky Sall salue l’évolution positive des partenaires 


Le président sénégalais Macky Sall a déclaré jeudi qu’il existe un soutien international croissant en faveur du développement des ressources gazières en Afrique dans le cadre de la transition énergétique du continent.

Macky Sall la raison retrouvée

Ouf de soulagement pour les dirigeants africains qui s’estiment heureux après que les pays occidentaux et autres institutions partenaires, ont évolué positivement  sur la question du financement des projets gaziers africains.

« Nous devons saluer l’évolution positive des pays et institutions partenaires sur le financement des projets gaziers », a déclaré M. Sall à Reuters dans un discours prononcé lors d’une conférence parrainée par la Banque mondiale à Dakar.
« Nous commençons à retrouver la raison sur cette question », a-t-il ajouté, sans citer d’exemples précis.

La BM reconnait l’évolution

Le directeur général de la Banque mondiale pour les opérations, Axel van Trotsenburg, a déclaré à Reuters lors de la conférence que le rôle du gaz comme combustible de transition en Afrique était de plus en plus reconnu.

« Étant donné que de nombreux pays de l’OCDE augmentent leur consommation de gaz, cet argument suscite davantage de sympathie », a-t-il déclaré.

Mercredi, le Parlement européen a soutenu les règles de l’UE qualifiant les investissements dans le gaz et les centrales nucléaires de respectueux du climat. Le gaz est un combustible fossile qui produit des émissions qui réchauffent la planète, mais beaucoup moins que le charbon.

La guerre ukraino-russe

A l’origine de ce revirement brusque ou de cet intérêt pour le gaz africain ? La guerre en Ukraine et les efforts des économies développées pour réduire leur dépendance à l’égard de la Russie ont suscité un regain d’intérêt pour le gaz africain. Le gouvernement allemand, par exemple, a déclaré en mai qu’il pourrait contribuer à l’exploration d’un champ gazier au Sénégal.

Pour rappel, ces dernières années, les institutions occidentales de financement du développement ont annoncé des mesures visant à restreindre le financement des projets gaziers. La Banque européenne d’investissement a entièrement mis fin au financement de projets gaziers.