Refus d’inhumation d’une victime de la Covid-19 à Diamaguène: les véhicules des sapeurs-pompiers et de la Croix-Rouge saccagés

Les populations de Diamaguène Sicap-Mbao se sont opposées mercredi, à l’inhumation de Ousmane Guèye, décédé de la Covid-19 à l’hôpital de Pikine, dans la banlieue dakaroise. Elles ont attaqué le cortège funèbre à coups de pierres et de gourdins.

Très en colère, ces populations ont assiégé les cimetières. Avant de saccager l’ambulance des sapeurs-pompiers, le véhicule des agents du service d’hygiène et une voiture de la Croix-Rouge Internationale.

« On est arrivé vers les coups de 16 heures. Mais juste après qu’on ait enterré, la population a jeté des pierres. Pour ce cas-là, c’est parce qu’ils ont dit que l’homme n’habite pas dans le quartier et qu’il n’a pas de certification d’inhumation. Alors que l’homme déjà, il habite dans le quartier et il a un certificat d’inhumation en bonne et due forme », a déclaré le coordonnateur de la gestion de la Covid-19 à la Croix rouge de Pikine.

Boubacar Mbengue de poursuivre : « Ils ont évoqué que la victime avait la Covid-19 alors qu’on ne doit pas l’inhumer ici ».

En plus des véhicules saccagés, des blessés ont été enregistrés du côté de la Croix-Rouge. Aucune arrestation n’a été constatée.