Rebondissement dans l’affaire des ordinateurs volés à l’ADIE

L’affaire du vol de 212 ordinateurs à l’Agence de l’informatique de l’État (ADIE), sise au Technopôle de Pikine, connaît de nouveaux développements.

Le gendarme voleur, M. F., chef du poste de la gendarmerie des locaux de l’ADIE, reste en détention.

D’après Libération, le parquet général s’est pourvu en cassation pour s’opposer à sa mise en liberté.

En effet, il avait été libéré par la Chambre d’accusation pour vice de procédure.