Real Madrid: Zidane déjà sur un siège éjectable ?

Zinedine Zidane se prépare à vivre trois semaines compliquées… L’entraîneur du Real Madrid va mener ses troupes sur un rythme effréné en septembre, avec notamment le retour de la Ligue des champions dans le calendrier, et des rencontres importantes en championnat. Si ces tests ne sont pas passés avec succès, le Français pourrait rapidement être menacé. En trois rencontres de Liga, le Real Madrid a concédé deux matchs nuls et obtenu une seule victoire depuis l’entame de l’exercice en cours. Pour un club de ce standing, c’est trop peu, même si ses rivaux attendus dans la course au titre, les Catalans du FC Barcelone, ne font pas mieux. En revanche, l’Atlético de Joao Felix a fait le plein comptable, et le FC Séville comme l’Athletic Bilbao sont aussi dans la course. Alors inévitablement, toute légende merengue qu’il est, Zinedine Zidane va devoir rendre des comptes, lui qui est revenu aux commandes au printemps dernier après la mise à l’écart de Santiago Solari, déjà pompier de service du flop Julen Lopetegui. Celui-ci avait par ailleurs été évincé de son poste de coach de l’équipe première dès la fin du mois d’octobre lors de la précédente saison. Et si pareille mésaventure arrivait au champion du monde 1998 ? Rien d’impossible à en croire les médias ibériques, qui font du mois de septembre un véritable test à venir pour ZZ et ses joueurs. Car une fois la fenêtre internationale refermée en milieu de semaine, les Madrilènes partis défendre les couleurs de leurs sélections respectives vont devoir se replonger au cœur des problèmes de la Maison blanche. En premier lieu renouer avec la victoire et empocher des points, condition sine qua non à la reconquête du titre de champion d’Espagne, dont Zidane a fait sa priorité cette saison. Car c’est là que le bât blesse: le technicien français avait annoncé la couleur en amont et veut remporter la couronne nationale. D’où cette pression qui va s’intensifier sur les épaules de l’ex-numéro 10 des Bleus au mois de septembre. Car ce ne sont pas moins de 7 rencontres en trois semaines que devront disputer Karim Benzema et les siens. Et notamment un choc de Ligue des champions contre le Paris Saint-Germain au Parc des Princes, mais aussi et surtout deux confrontations essentielles en Liga, sur les terres du FC Séville et des Colchoneros de Madrid, qui devancent les Merengues au classement. Si Zinedine Zidane n’a pas remis son équipe en selle au début de l’automne, c’est son poste qui pourrait être réellement menacé. Et tant pis si le Français dispose de circonstances atténuantes, eu égard aux nombreuses blessures qui ont affaibli son groupe depuis l’entame de l’exercice en cours.