Réaction de Fada après la mort par accident d’une de ses militantes à Pikine

«J’ai connu Awa Aw alors qu’elle n’avait que 16 ans. C’était dans les rangs du Parti démocratique sénégalais (Pds). Elle n’avait pas l’âge électoral fixé à 21 ans avant d’être ramené à 18 ans. Elle a gravi tous les échelons et en 2015, quand j’ai soulevé les réformes au sein du Pds, elle a décidé de m’accompagner d’abord pour mener le combat à l’intérieur du parti, puis quand j’ai été exclu du Pds, elle m’a suivi et ensemble, nous avons mis sur pied le parti Yessal. Elle part à la fleur de l’âge en laissant derrière elle quatre petits enfants, vraiment de très petits enfants. Sa maman est inconsolable et son époux est très affecté. Awa Aw a été tuée par un enfant de 16 ans. Cet enfant a également tué deux autres personnes : un handicapé et un autre citoyen. Parce que tout simplement son père qui, en temps normal, conduit le véhicule de type ‘’Ndiaga-Ndiaye’’, a cru bon de lui laisser le volant pour je ne sais quelle raison. Et voilà que l’accident est arrivé. Il faudrait que les autorités politiques, parlementaires, municipales puissent tirer le seul enseignement qui compte : C’est de prendre des mesures pour lutter contre l’indiscipline qui gangrène notre société. Comment peut-on confier le volant de son véhicule à son fils âgé de 16 ans au point qu’il puisse faucher mortellement trois personnes d’un seul coup ? C’est de l’indiscipline. Et cette indiscipline est présente partout dans notre société, sur nos routes, aux passages-piétons, dans nos marchés… partout. Nous allons porter cette question politiquement et plaider à tous les niveaux pour que l’indiscipline de certains conducteurs soit sévèrement sanctionnée dans notre pays.»