RDC: la photo d’un touriste sur une chaise à porteurs fait scandale

“On se croirait à l’époque coloniale”: des internautes se sont indignés de la photo d’un touriste assis sur une chaise à porteurs pour l’ascension du volcan Nyiaragongo dans l’est de la République démocratique du Congo (RDC). La photo a été prise et partagée sur Instagram dimanche par le photo-reporter britannico-canadien Finbarr O’Reilly.

Elle montre un touriste porté sur une sorte de « tipoy » par quatre Congolais dans le parc des Virunga, près de Goma, chef-lieu de la province du Nord-Kivu. Selon le photographe joint par l’AFP sur Instagram, le touriste n’était pas handicapé « mais il n’était pas capable de monter seul ». « Les jeunes gens travaillent comme porteurs au parc », a-t-il précisé. Au nombre de six au total, ils ont touché 100 dollars chacun, selon le photographe.

Sans provoquer des remous majeurs, l’image a choqué quelques internautes en RDC. « #RDC le parc des Virunga @gorillacd devrait avoir honte de proposer ce genre de service aux #touristes. On se croirait à une époque coloniale », a twitté la photo-journaliste congolaise Ley Uwera. Un autre internaute dénonce en commentaire une « pratique qui symbolise la domination de l’homme blanc sur l’homme noir ».

« Il s’agit d’un service qui, à l’occasion, a été offert comme un soutien supplémentaire aux personnes ayant une déficience ou qui pourraient avoir du mal à marcher sur un terrain plus difficile au parc », a expliqué le service de communication des Virunga. Le volcan Nyiragongo est un des sites du parc Virunga rouvert en février 2019 après huit mois de fermeture liée à des incidents meurtriers et des kidnappings.

L’ascension du Nyiragongo (3.470 m) n’est pas possible sans l’assistance d’accompagnateurs. La montée du volcan nécessite entre 8 à 10 heures de marche. La randonnée est totalement déconseillée aux personnes âgées, aux enfants de bas âge et aux personnes présentant un problème de santé.