Qu’est-ce que le plasma sanguin ?

Alors que l’on sait que le sang contient les globules rouges, on oublie souvent que c’est le plasma sanguin qui permet de les transporter vers nos différents organes. Qu’est-ce que le plasma, de quoi est-il constitué, comment faire un don ? Les réponses à vos questions alors que démarre un essai clinique pour le traitement du coronavirus avec du plasma sanguin.

Le plasma représente à lui seul 55% du volume sanguin. Pourtant, on oublie souvent que nos globules rouges, nos globules blancs et nos plaquettes ne peuvent se mouvoir dans la circulation sanguine sans lui.Sur le même sujet

La sérothérapie au secours des patients atteints du coronavirus

Coronavirus : le plasma sanguin pourrait sauver des vies

Le plasma constitue en fait le composant liquide du sang dans lequel toutes ces cellules sont en suspension. S’il est composé d’eau à 90%, le plasma sanguin contient également des nutriments (glucides, lipides et protéines), des sels minéraux et des hormones. Il est particulièrement riche en albumine, une protéine essentielle au transport des fluides au sein de l’organisme, mais aussi au transport des acides gras.

Le plasma est un élément essentiel à la coagulation du sang, à l’irrigation des tissus et, ce qui apparaît plus intéressant encore en cette période de propagation du coronavirus,  il est également essentiel  à la défense immunitaire de l’organisme.

Qui peut donner du plasma ?

Pour l’essai clinique du traitement contre le coronavirus, les donneurs sont des malades guéris du Covid-19. Mais en temps ordinaire, le plasma est recueilli par l’Etablissement français du sang pour des transfusions directes ou pour la fabrication de médicaments dérivés du sang. L’essentiel du plasma prélevé par l’EFS est adressé au Laboratoire français du fractionnement et des biotechnologies pour être séparé en différents éléments :

  • L’albumine : elle restaure et maintient le volume sanguin et est largement utilisée pour la prise en charge des grands brûlés, des blessés graves et des patients en réanimation.
  • Les immunoglobulines : elles constituent le traitement de fond des patients atteints de déficits immunitaires et leur apportent les anticorps nécessaires à la prévention des infections.
  • Les facteurs de coagulation : ils permettent de traiter des maladies hémorragiques comme l’hémophilie.

A lire aussi :

  • Ce que révèle votre analyse de sang
  • Infographie : les conditions pour pouvoir donner son sang
  • De quoi le sang est-il composé et à quoi sert-il ?
  • Qu’est-ce que la lymphe et le système lymphatique ?

Inscrivez-vous à la Newsletter Top Santé et recevez gratuitement votre livret de recettes légères et gourmandes