Que reste-t-il du Pudc ?

«Mais, que devient le Programme d’urgence de développement communautaire (Pudc) chanté et vanté par la deuxième alternance ?». C’est la question que se pose le quotidien L’As qui n’est pas loin de penser que «le Pudc semble être retombé dans l’anonymat, au point que certains se demandent s’il existe encore ou s’il n’est pas à l’image du Yoonu Yokkouté délaissé en faveur d’une nouvelle trouvaille».

Pourtant, d’après des gorges profondes qui se sont laissées aller à des confidences au journal, «100 milliards ont été décaissés sous Souleymane Jules Diop». Il s’agit de la Banque africaine de développement (Bad) qui avait donné 39 milliards, de la Banque islamique de développement (Bid) qui avait rallongé le blé à hauteur de 32 milliards, ainsi que du Fonds saoudien qui avait offert 29 milliards.