QUAND LA FIÈVRE DU CORONAVIRUS S’EMPARE DE L’ASSEMBLÉE NATIONALE

L’effet « Coronavirus » ne laisse pas indifférent les parlementaires. ’’Corona’’, est presque sur toutes les bouches à l’Assemblée nationale, ce lundi 9 mars 2020. Les députés y sont convoqués ce matin, en séance plénière, pour l’examen de cinq projets de loi. « Tu reviens d’Espagne, je ne te salue pas », entend-on. « Mise en quarantaine », chahute une députée.

Mais, au moment où certains s’évertuent à respecter les mesures d’hygiène, munis de bouteilles de solution hydro-alcoolique, et évitent de serrer la main, d’autres franchissent le rubicon en se faisant la bise. Les habitudes sont tenaces. Ils sont aussitôt rappelés à l’ordre par leurs collègues : « C’est interdit maintenant ».

Les députés se présentent un par un alors que la séance était convoquée à 10 heures précises ce matin. Le ministre des Affaires étrangères, Amadou Ba, a fait son entrée à l’Hémicycle à 10 heures 30 minutes, tandis que son collègue Samba Sy, en charge du Travail, du Dialogue social, des Organisations professionnelles, et des Relations avec les Institutions, lui, est resté ponctuel.