Protection maternelle infantile : au programme du budget 2020 de la Sécurité sociale

Le budget de la Sécurité Sociale pour 2020 va renforcer l’aide à la PMI.

Augmenter les bilans de santé à l’école maternelle et les visites à domicile : le gouvernement vient d’annoncer dédier une enveloppe supplémentaire pour soutenir les services de protection maternelle et infantile (PMI) souligne l’AFP, dans une dépêche reprise par le Figaro.

Adrien Taquet, le secrétaire d’Etat chargé de la protection de l’enfance a insisté sur la nécessité de refonder la PMI pour agir « dès le plus jeune âge » contre les inégalités en matière de santé.

La PMI est « négligée par l’Etat et l’Assurance maladie » selon Michèle Peyron, députée LREM, qui a rédigé un rapport sur la question. Depuis 10 ans, les moyens de la protection maternelle et infantile ont diminués de 25%, créant de grosses disparités selon les départements.

Changer l’image de la PMI

Dans le document remis par la députée, la situation risque de s’aggraver davantage. La raison ? « Les deux tiers des médecins de PMI atteindront l’âge de la retraite » d’ici à l’année prochaine, souligne le rapport.

Ce budget devrait permettre d’ouvrir ces structures à d’autres professions comme les nutritionnistes, les psychologues ou encore les psychomotriciens. L’objectif est notamment de faire en sorte que 100% des enfants de trois ans puissent bénéficier d’un bilan de santé, que le nombre de consultations pré et post natales à domicile augmentent.

Le coût exact n’a pas encore été établi mais devrait se préciser à l’automne à l’occasion de l’établissement du budget de la Sécurité Sociale pour 2020.

Lire aussi :

Sécurité sociale : vers un déficit pouvant atteindre les 4,4 milliards d’euros

La Sécurité Sociale, (un peu) moins dans le rouge en 2018

Ne ratez aucun article de Topsante.com en recevant directement une alerte via Messenger