Propos « blasphématoires » du maire de Dakar contre le Coran, Ousmane Faye (MWS) recadre Barthélemy Dias : « Un seul…

125
Propos « blasphématoires » du maire de Dakar contre le Coran, Ousmane Faye (MWS) recadre Barthélemy Dias : « Un seul...


Suite aux propos blasphématoires du maire de Dakar contre le Coran, Ousmane Faye (MWS) recadre Barthélemy Dias. « Un seul verset coranique peut soulager la vie de toute l’humanité tant sur le plan temporel que spirituel ».

« Il y en a qui dissertent sur des sujets qu’ils ne maitrisent pas, et qui ne prennent pas la précaution de demander. C’est le cas de Barthélémy Diaz qui, lors d’une émission retransmise sur la TFM, a carrément offensé la forte communauté musulmane du Sénégal par des propos aussi blasphématoires », a réagi Ousmane Faye.

Le leader de Manko Wattu Sénégal (MWS) tient à alerter: « il est temps que les Sénégalais se rendent compte du caractère dangereux de ce type et de ses acolytes qui sont dans l’opposition. Tout le monde constate que depuis un certain temps, ils se distinguent par des insultes et n’épargnent pas la croyance des Sénégalais. Ils pensent que seule la rébellion dans leur comportement et dans leur propos peut leur permettre d’arriver à leur fin. Les Sénégalais sont avertis et, pour plus de paix et de stabilité, ils doivent les écarter de toutes les compétitions politiques ».

Barthélémy Diaz a gravement fauté et cela devrait faire réagir toutes les sensibilités de ce pays, notamment les organisations des associations religieuses, ou Samm Jikko Yi, qui doivent lui demander des excuses publiques.

Mais le leader de MWS se veut clair : « ç’aurait été dans un autre pays, l’irréparable pourrait se produire. Nous musulmans, nous savons parfaitement l’importance du Coran dans notre vie d’ici bas et dans l’au-delà. Qu’un ignare comme lui Barthélémy tienne des propos qui touchent à notre croyance suffit pour que les Sénégalais dans leur globalité lui retirent son statut de maire de la capitale d’un pays à 95% de musulmans. Il vient ainsi de prouver son incapacité, en tant que candidat à la députation qui doit être durement sanctionné, à représenter le plus petit citoyen à l’Assemblée nationale », dézingue Ousmane Faye. Qui interpelle encore l’opinion que les propos de Barth sont d’une rare dangerosité qui ne doivent pas passer par pertes et profits ».

Mais, se réjouit-il, « heureusement que le Président Macky Sall sauve la face pour avoir été adoubé à Tivaouane ».

« Le Khalife général et la famille de Mame Seydil Hajji Malick Sy dont on fête le centenaire de sa disparition, lui ont déroulé le tapis rouge.  »Cela suffit amplement comme message, comme quoi c’est des personnes valeureuses qui ont salué le comportement de respect, de tolérance et de pondération du chef de l’État », a dit Ousmane Faye lors d’une rencontre avec des compatriotes à Levallois-Perret en banlieue parisienne.