Promotion du 3e genre : Mame Mactar Guèye tire sur « ce travesti d’Ouzin Keita »

Mame Mactar Guèye vice-président de l’ONG Jamra s’est prononcé via un communiqué, sur les tenues féminines arborées par Ouzin Keita lors de son anniversaire le 24 août dernier.
Extravagance, dépigmentation, accoutrement atypique, dénonce Mame Mactar Guèye. Ce « singulier travesti, Ouzin Keita, semble s’être investi pour mission de promouvoir activement le «3e genre», au Sénégal », alerte-t-il.  
Il ajoute qu’Ouzin Keita est « un vecteur de banalisation de la déviance sexuelle, mais surtout un canal, par excellence, de la promotion du troisième genre ».
Sur ce, Mame Mactar Guèye prévient. « C’est à l’actif du lobbying intense des théoriciens et des hiérarques du troisième genre qui, si l’on y prend garde, se faufileront volontiers à travers ces interstices que peuvent leur offrir inconsciemment certains énergumènes du show-biz tropical, pour donner droit de cité au 3e s**e. Le travesti Ouzin Kéita en est une parfaitement illustration », lit-on dans le communiqué de l’ONG Jamra.
L’ONG informe se préparer activement à une tournée auprès des familles religieuses, surtout après la « délivrance, par l’Etat, d’une quinzaine de récépissés de reconnaissance officiels à des associations d’homosexuelles et de l********s ».
Un travesti, c’est quoi ?
Le travestisme est défini comme étant le fait de se déguiser en personne du s**e opposé par le biais de vêtements, de maquillage et de divers accessoires. 
Ce, indépendamment de l’identité et de l’orientation sexuelle. De fait, un travesti peut aussi bien être hétérosexuel, b******l qu’un homosexuel.