Promo 2018-2019 Ensae : Le satisfecit de Amadou Ba…

Le ministre des Affaires étrangères était le parrain de la promotion sortante 2018-2019 de l’École nationale de la statistique et de l’analyse économique (Ensae). Et lors de la cérémonie de remise des diplômes, ce mardi 30 juillet, Amadou Ba n’a pas manqué de féliciter les récipiendaires. C’était sous la présidence de Amadou Hott, ministre de l’Economie, du plan et de la coopération.

Le satisfecit de Amadou Ba…

« J’éprouve un sentiment de fierté doublé de satisfaction, essentiellement motivé par la vocation d’excellence de cet établissement dans le domaine de la formation et son rayonnement académique. C’est pourquoi ma reconnaissance est grande à l’endroit des autorités de l’Agence nationale de la Statistique et de la Démographie (ANSD), de celles de l’Ecole nationale de la Statistique et de l’Analyse économique (ENSAE), ainsi que des élèves statisticiens, pour l’insigne honneur qui m’est fait par le choix que vous avez bien voulu porter sur ma modeste personne, pour être le Parrain de la promotion 2019 de l’éminente institution qu’est l’ENSAE », s’est réjoui Amadou Ba.

« Je tiens, tout particulièrement, en cette heureuse occurrence, à remercier mon frère et collègue Monsieur Amadou HOTT, Ministre de l’Economie, du Plan et de la Coopération, qui a bien voulu présider cette cérémonie (…) De septembre 2013 à avril 2019, investi de la très haute confiance de Son Excellence Monsieur Macky SALL, Président de la République, en ma qualité de Ministre de l’Economie, des Finances et du Plan, j’ai eu l’occasion de jauger, à travers les livrables de haute facture mis à la disposition des Institutions de la République, la performance et l’efficacité de l’ANSD, qui regorge de ressources intellectuelles souvent insoupçonnées, et dispose d’une administration proactive et moderne, à la hauteur des enjeux économiques et sociaux de l’heure« .

Capacité globale statistique du Sénégal…

« Ainsi, de 2012 à 2018, la capacité globale statistique du Sénégal, évaluée par la Banque mondiale, est passée d’un niveau de 63,3 (sur une échelle de 0 – 100) à 85,6, soit une progression de 3,7 points en moyenne par an. Cette impressionnante progression a, au demeurant, permis à notre pays d’occuper en 2018 la deuxième place parmi les pays africains, derrière l’Egypte, dans le classement des pays ayant la meilleure capacité globale statistique. Aujourd’hui, en parfaite symbiose avec la grande famille de la statistique, j’éprouve une immense fierté à rappeler ces nombreux chantiers que nous avons engagés ensemble, et qui valent à notre pays de réelles satisfactions, en permettant notamment une meilleure définition des politiques et une amélioration de la performance dans le suivi de la gouvernance économique et sociale…« , poursuit-il.

Raison pour laquelle il a voulu exprimer ses « chaleureuses félicitations aux autorités de l’ANSD et au corps d’encadrement de l’ENSAE, pour l’importance des efforts consentis pour doter notre pays d’une école d’excellence, apte à assurer parfaitement à la fois la formation initiale et le perfectionnement des cadres du Système statistique national (SSN), comme de ceux d’une quinzaine (15) de pays amis qui font confiance à notre système éducatif. (…) Je constate, pour le regretter, que les procédures et mécanismes indispensables au respect de la charte africaine de la statistique du 04 février 2009 ne sont pas établis. C’est dans ce sens que je saisis cette opportunité, pour vous signifier le soutien sans faille de mon Département, en vue de la ratification dudit instrument juridique, afin d’anticiper et de mieux faire face aux défis à venir« .

Aux diplômés…

« Grâce à leur courage et leur détermination, ils auront réussi à intégrer l’ENSAE, à l’issue d’un concours africain hautement sélectif. Ils auront ensuite suivi un cursus de haut niveau, et se seront astreints à une discipline répondant aux exigences académiques des hautes études scientifiques. Vous êtes aujourd’hui aux portes de la vie professionnelle, dotés d’un parchemin qui, si vous n’en faites rien, ne sera qu’une présomption de compétences. Il vous revient, à l’image des générations qui vous ont précédés, d’apporter votre pierre à l’œuvre constante d’édification de systèmes d’informations statistiques performants dans vos pays respectifs« , fait-il savoir.

Non sans attirer leur attention « sur la sinuosité du chemin restant à parcourir, qui requiert les aptitudes acquises durant votre cursus académique, autant qu’il nécessite une mise à niveau continue face à la complexité croissante des défis et les multiples contingences du monde professionnelle. Vous devrez ainsi répondre à l’exigence d’appliquer vos acquis théoriques, de continuer à travailler sans relâche pour développer vos savoir-faire, de prouver vos compétences et d’affronter, en les surmontant, les épreuves au long de votre cheminement dans la vie professionnelle. Dans bien des circonstances, vous aurez des choix à faire, souvent difficiles, parfois incertains, mais vous serez lors conscients que personne ne les fera mieux que vous à votre place« .

« Emportez toujours comme viatique le Travail, la Discipline, la Rigueur, la Persévérance et la Patience, valeurs cardinales et principes fondamentaux qui devront irriguer généreusement votre carrière, et qui, tout en renforçant votre éthique, consolideront votre sens de l’Etat et de la Responsabilité…« , conseil-t-il. Car, estime-t-il que leur action se situe dans l’antichambre des grandes politiques publiques de la République, « car le produit de vos neurones scintillants de votre expertise, si je puis dire, est destiné à féconder les plus grandes décisions de votre pays. Ce sera à force de tempérance et d’humilité, d’intelligence et de connaissance, de courage et d’honnêteté que vous serez portés, là où l’on vous envoie, en tant qu’homme et femme d’équilibre, aux cimes de la grandeur« .