Prodac : Après l’affaire des 29 milliards, un nouveau scandale

Qu’est ce qui se passe au Prodac ? Après l’affaire des 29 milliards portant sur de prétendues surfacturations impliquant l’entreprise israélienne Green 2000, un autre scandale éclabousse le Programme des domaines agricoles communautaires (Prodac).

Un nouveau rapport du Bureau organisation et méthodes (Bom) de la présidence de la République a décelé une   affaire d’emplois fictifs, rapporte L’Observateur dans sa parution de ce mardi.
Dans des Dac non encore opérationnelles et qui n’existent que de nom, un personnel y est affecté avec des fonctions allant du chef de Dac au chargé de communication en passant par des magasiniers.
Au siège du Prodac à Dakar, 90 agents sont recrutés et 80 agents enrôlés dans les Dac de Diobass, Dodji, Matam, Sangalkam et de Kolda.
Quid de la masse salariale ? Evaluée à 137 millions Fcfa, celle-ci occupe plus de la moitié des charges de fonctionnement qui représentent 50% du budget.
Le contrôle de gestion, le conseil juridique et la nature des contrats ont été épinglés par le rapport du Bureau organisation et méthode (Bom).