Présidentielle en Centrafrique : la Cour constitutionnelle a validé la victoire du président sortant Touadéra.

La Cour constitutionnelle a validé, ce 18 janvier, la réélection au premier tour du président centrafricain Faustin Archange Touadéra avec 53,16% des suffrages, a appris Dakaractu.

Cette proclamation des résultats définitifs vient en confirmation de la victoire du président sortant provisoirement annoncé, le 4 janvier, par l’Autorité nationale des élections (ANE).

Les résultats de l’élection présidentielle en Centrafrique ont été officiellement proclamés par la présidente de la Cour constitutionnelle, Danièle Darlan.
Faustin Touadéra « est proclamé réélu président de la République au premier tour de l’élection du 27 décembre 2020 », a-t-elle déclaré.

Le président Touadéra est sorti vainqueur de l’élection présidentielle devant Anicet-Georges Dologuélé, de l’Union pour le renouveau en Centrafrique (Urca), et Martin Ziguélé, du Mouvement de libération du peuple centrafricain (MLPC), arrivé troisième dans la course. La haute juridiction a rejeté tous les recours en annulation du scrutin déposés par 13 des 16 rivaux du nouveau chef de l’État centrafricain.

Dans un pays en guerre civile depuis huit (8) ans, les recours déposés par les différents adversaires de Touadéra invoquaient des fraudes massives et l’impossibilité pour deux (2) électeurs inscrits sur trois (3) de voter en raison de l’insécurité galopante dans le pays.

La Cour a toutefois abaissé le taux de participation à 35,25%, loin des 76,31% des inscrits annoncés provisoirement, en début du mois de janvier par l’Autorité nationale des élections (ANE).