Présidentielle 2019 – Deux journalistes de RFI et de Jeune Afrique évitent …

0

Peu après minuit, au siège de campagne du président sortant, candidat à sa succession, le Premier ministre Mahammed Boun Abdallah Dionne, devant des centaines de militants, a désigné Macky Sall vainqueur, sans même attendre les résultats officiels.

« Il nous faut féliciter le Président Macky Sall pour sa réélection dès le premier tour, a-t-il clamé devant une foule en liesse. Nos résultats compilés expriment que notre candidat a été largement victorieux dans treize des quatorze régions du pays (…). Nous pouvons nous attendre à un minimum de 57% », a-t-il annoncé.

« Dès demain, notre candidat se mettra au travail pour mettre ce pays sur la voie de l’émergence », a conclu le Pm.

La déclaration a provoqué l’incrédulité sur les réseaux sociaux et parmi la population, prise de court par une annonce aussi précipitée. Les commissions de recensement des votes ont en effet jusqu’à mardi midi, pour publier les résultats officiels au niveau départemental. Ce sera alors à la Commission nationale de recensement de les proclamer à l’échelle du pays, avant vendredi minuit.

Une heure avant cette annonce, les deux candidats favoris de l’opposition, Ousmane Sonko et Idrissa Seck, ont fait front commun pour annoncer un « inévitable second tour » dans une « conférence de presse » où tous les médias n’étaient pas les bienvenus : deux journalistes de Rfi et de Jeune Afrique ont dû être escortés hors de la salle devant l’hostilité de l’assistance.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *