Présidence de la CAF : Ahmad Ahmad candidat pour un second mandat.

Élu en 2017 à la présidence de la Confédération africaine de Football (CAF), le Malgache Ahmad Ahmad sera candidat à un second mandat. Avant d’annoncer à Jeune Afrique sa décision de briguer un deuxième et dernier mandat à la tête de la Confédération africaine de football (CAF), Ahmad Ahmad assure avoir longuement réfléchi. Son premier mandat fut « difficile », il le concède. Ses réformes ont parfois été critiquées et il a fait l’objet d’accusations de corruption lui ayant valu une embarrassante garde à vue, en juin 2019. Aucune poursuite n’avait été engagée contre lui, mais son arrestation avait à l’époque défrayé la chronique.

Ahmad Ahmad, qui avait succédé au Camerounais Issa Hayatou en 2017, a finalement fait le choix de briguer un second mandat en mars prochain. Il se dit certain d’obtenir le soutien de 45 des 54 fédérations affiliées à la CAF et ne doute pas de ses chances de l’emporter. Pour l’heure, il est le seul candidat. Un outsider sera-t-il tenté de s’opposer au président actuel ? Réponse le 12 novembre, date limite du dépôt des candidatures.