Présidence CNG de lutte : Les regrets et l’ambition avouée de Bécaye Mbaye

Pour la succession du Dr Alioune Sarr, président du CNG de lutte, Bécaye Mbaye se convainc que lui-même peut bien le remplacer. D’ailleurs, il estime qu’il y’a une pléthore de cadres et d’intellectuels qui peuvent présider aux destinées de notre sport national.

Dans une interview accordée au quotidien “Sunu Lamb”, le communicateur traditionnel et non moins animateur de l’émission de lutte “l’Oeil du Tigre” de la Tfm a fait part des reproches qu’il fait au président actuel du comité national de gestion de la lutte, le Dr Alioune Sarr.

D’abord il récuse “le manque de communication du patron de l’arène nationale”. Poursuivant, Bécaye Mbaye fera remarquer que “Dr Alioune Sarr prend souvent des décisions sans consulter les gens, et de l’usure à la tête du CNG avec 26 ans de règne”.

En guise d’exemple, il rappelle la récente radiation à vie de l’arbitre Sitor Ndour sur la base d’une décision qu’il a prise de façon unilatérale. Bécaye Mbaye s’est dit foncièrement contre cette mesure, encore que dit-il “les arbitres sont des membres du CNG de lutte et ont beaucoup fait pour la discipline”.