Précisions sur la redevance de développement des infrastructures aéroportuaires (RDIA)

186
Précisions sur la redevance de développement des infrastructures aéroportuaires (RDIA)


C’est avec une immense stupéfaction que nous avons, à travers une publication mensongère et dangereuse parue sur « Seneweb » datée du 20 août 2022 et intitulée « La dette de l’Aibd remboursée : la RDIA ne doit plus être perçue »,, appris les approximations douteuses d’un certain avocat, relatives à la Redevance de développement des infrastructures aéroportuaires (RDIA).

PUBLICITÉ

En affirmant avec une certitude de comptoir que « la durée de perception de la RDIA est limitée dans le temps par l’article 6 du décret n* 2005-138 du 28 février 2005, selon lequel, la collecte de ladite taxe court jusqu’au complet remboursement de la dette financière contractée dans le cadre du financement de la conception, de la construction, de la maintenance et du développement de l’AIBD.

Avec le remboursement intégral de la dette de l’AIBD, aucune perception au titre de la RDIA ne doit être effectuée…et serait absolument illégale », cet avocat a commis un acte de vandalisme juridique.
Cette légèreté de pseudos experts de la RDIA et d’AIBD.sa, qui ont subitement retrouvé toute leur verve pour attirer la lumière depuis que le Sénégal a recouvré la plénitude de sa souveraineté sur sa principale plateforme aéroportuaire, est dangereuse pour l’image de notre pays auprès de nos partenaires extérieurs et auprès des usagers de nos aéroports.

La Redevance de développement des infrastructures aéroportuaires (RDIA), est, depuis fin 2021, par la Loi n* 2021-40 du 15 décembre 2021 et par décret n* 2022-97 du 18 janvier 2022, affectée, non pas exclusivement à l’aéroport AIBD, mais au financement structuré hors budget national de tous les projets du hub aérien, notamment le projet du nouveau terminal 2 de l’aéroport AIBD, le centre de maintenance aéronautique, de l’académie des métiers d’aviation civile et de la nouvelle aérogare fret de l’aéroport AIBD, pour faire du Sénégal, le 1er hub aérien de l’Afrique de l’Ouest.

Aujourd’hui, chaque Sénégalais devrait être fier de voir notre pays recouvrer sa souveraineté aéroportuaire et faire cap vers le Sénégal du futur, celui de la transition vers l’émergence.

* Malick SY
Conseiller Spécial du Directeur Général de AIBD.sa
Directeur de la Cellule Communication

#Aibd #Précision