Pourra-t-on prédire la maladie d’Alzheimer dès 8 ans ?

Selon les chercheurs de l’University college de Londres, le résultat aux tests de mémoire et de réflexion réalisés par des enfants de 8 ans pourraient être l’indice de futurs troubles cognitifs.

Les chercheurs de l’Université college de Londres (Grande-Bretagne) ont comparé les résultats aux tests de mémoire et de réflexion que des enfants, alors âgés de 8 ans, avaient réalisés en 1954, avec ceux de tests réalisés aujourd’hui par ces enfants devenus des seniors. Ils ont découvert des similitudes entre les tests réalisés par les enfants et les seniors.
Sur le même sujet
Alzheimer chez les femmes.
Les femmes plus à risque d’Alzheimer que les hommes

« Par exemple, un enfant dont les performances cognitives figuraient dans les 25 % supérieurs reste dans les 25 % supérieurs à 70 ans » souligne cette étude publiée dans la revue Neurology.
Déterminer les risques qui peuvent être modifiés au cours de la vie

Au total, 502 personnes nées la même semaine en 1946 ont subi une évaluation cognitive entre 69 et 71 ans. Un test , similaire à celui qu’elles avaient avaient réalisé dans leur enfance, consistait à examiner divers arrangements de formes géométriques et à identifier la pièce manquante parmi cinq options. D’autres tests ont permis d’évaluer des compétences telles que la mémoire, l’attention, l’orientation et la fluidité verbale. Le niveau d’éducation et le statut socio-économique ont aussi été pris en compte.

« Comprendre ce qui influence les troubles cognitifs à un âge avancé est important si nous voulons déterminer les facteurs qui peuvent être modifiables au cours de la vie » a déclaré le Pr Jonathan Schott, principal auteur de l’étude.

Après les tests cognitifs, les participants ont passé une tomographie par émission de positrons (TEP) pour déterminer s’ils présentaient des plaques bêta-amyloïdes dans le cerveau (l’un des signes cliniques associés à la maladie d’Alzheimer). Ceux qui présentaient ces plaques dans le cerveau présentaient également des scores plus faibles aux tests cognitifs.

A lire aussi :

Le premier traitement pour ralentir la maladie d'Alzheimer
Alzheimer : faire souvent la sieste, un mauvais signe ?
Alzheimer : et si ça démarrait dans le foie ?

Ne ratez aucun article de Topsante.com en recevant directement une alerte via Messenger