Pour 10 000 Fcfa, une gérante d’un point de transfert d’argent perd 300 000 !

Le tribunal de grande instance de Kaolack s’est penché ce mercredi 31 juillet sur un dossier d’escroquerie perpétrée avec un téléphone mobile.

Attraits à la barre, les deux prévenus que sont Moustapha Seck, un jakartamen, et son ami Ameth Biteye ont eu des fortunes diverses.

Dans son réquisitoire, le Procureur a demandé au Tribunal de relaxer le sieur Moustapha Seck, faute de preuve contre lui, parce que le téléphone utilisé pour escroquer la victime lui a été donné par Bitéye pour le piéger.

Pour le ministère public, le seul coupable est donc le nommé Ameth Bitéye, qui a appelé la gérante pour lui signifier qu’elle lui avait envoyé 10 milles francs CFA par mégarde et qu’il voulait le lui restituer. Elle lui donne son numéro et des détails confidentiels, ce qui a permis au malfaiteur d’entrer dans son compte et de subtiliser la somme de 300 milles francs CFA.

Dans son verdict, le Tribunal a suivi le Procureur est à condamner le sieur Bitéye à 1 an de prison et à relaxer son ami Seck.