Politique Serigne Mbaye Thiam « libère » Khalifa Sall par grâce présidentielle

Khalifa Sall, condamné à 5 ans de prison dans le cadre de l’affaire de la Caisse d’avance de la mairie de Dakar, et dont toutes les voies de recours nationales sont épuisées, peut bénéficier d’une grâce présidentielle. C’est l’avis du secrétaire national chargé des élections au Ps, Serigne Mbaye Thiam, qui souligne «qu’il y a de bonnes perspectives qu’il puisse avoir une grâce (présidentielle) ».

Étayant ses propos, le ministre socialiste de l’Eau et de l’Assainissement, invité de l’émission Jury du dimanche (I-Radio), explique : « Karim Wade a été condamné, il a eu une grâce pour des montants beaucoup plus importants. Khalifa Sall était dans la coalition, il fait partie de ceux qui ont contribué à la victoire de 2012, je pense que compte tenu de la situation, les conditions sont réunies pour qu’il puisse bénéficier d’une grâce. »Mieux, rappelle-t-il dans la foulée, « le président de la République, lors de l’ouverture du dialogue, a indiqué qu’une fois que les procédures sont terminées, cette question sera examinée. Maintenant, ce sont des questions de discussions que Tanor lui-même, a eu avec le président de la République. Ce ne sont pas des questions qu’on va discuter sur la place publique. C’est des questions dans le cadre des rapports que nous avons avec le chef de l’Etat. Si nous avons des requêtes et des suggestions à lui faire, nous les lui faisons, de façon privée ». Serigne Mbaye Thiam dit regretter de voir l’ex-édile de Dakar croupir en prison. « Tanor lui-même s’est exprimé sur la question, en disant qu’il souhaitait que Khalifa Sall soit libéré, rembobine le responsable socialiste. Tous les militants et responsables socialistes souhaitent qu’il soit libéré, on n’a pas souhaité qu’il aille en prison. Parce que, nous avons partagé beaucoup de choses avec lui. C’est un camarade qui était là avec nous ».