Plusieurs dizaines de morts au Yémen dans deux attaques visant des forces de l’ordre

Des miliciens houthis ont revendiqué une attaque meurtrière jeudi perpétré contre les forces de l’ordre yéménites à Aden, dans le sud du pays. Une seconde attaque a visé les forces de l’ordre dans cette ville, siège du gouvernement loyaliste.

Des miliciens chiites houthis ont tiré un missile et lancé une attaque de drone contre un défilé des forces de l’ordre yéménites à Aden, principale ville du sud du Yémen et siège du gouvernement soutenu par l’Arabie saoudite, jeudi 1er août. Au moins 32 personnes, dont un général de l’état-major, sont mortes dans cet incident selon un bilan établi par des sources médicales et sécuritaires, alors qu’une attaque suicide a également eu lieu dans la ville le même jour.