Plateformes Aéroportuaires Régionales : Doudou Ka Liste Les Grandes Lignes Du Plan De Maillage National

216
Single Post


Single Post
Plateformes aéroportuaires régionales : Doudou Ka liste les grandes lignes du plan de maillage national
Dans une contribution, le Directeur général de l’AIBD SA détaille les grands projets du Programme de Reconstruction des Aéroports du Sénégal communément appelé PRAS et la stratégie Hub Aérien 2021-2025. Ce projet, dont la première phase  bénéficie d’un investissement de 400 milliards F CFA vise à positionner le Sénégal comme un carrefour aérien de tout premier plan en termes de passagers et de fret. Découvrez l’intégralité des annonces de Doudou Ka. 

RELEVER LES DÉFIS DE LA CONNECTIVITÉ ET DE L’ATTRACTIVITÉ  DES PÔLES RÉGIONAUX

C’est l’aube d’une nouvelle ère qui s’ouvre pour l’aéronautique civile sénégalaise avec le Programme de Reconstruction des Aéroports du Sénégal communément appelé PRAS et la stratégie Hub Aérien 2021-2025. Ce programme stratégique, composante phare du Plan Sénégal Émergent, d’une ampleur et d’une envergure sans précédent, constitue le plus important chantier de l’histoire de l’aéronautique civile sénégalaise.

Faire du Sénégal une plateforme de tout premier plan

De quoi cette stratégie est-elle le nom ? Sinon la réalisation d’une vision d’avenir du  Président de la République Son Excellence Macky Sall, qui est  de donner corps au futur du transport aérien national en faisant du Sénégal, le principal hub aéroportuaire de la sous région.

C’est la combinaison d’un dessein et d’une forte volonté politique du chef de l’État d’être à la hauteur de ses audaces économiques, qui a scellé la concrétisation de ce vaste chantier entamé en 2020  avec la reconstruction de l’aéroport de Saint Louis.

Derrière ce programme, se cache un ambitieux plan stratégique de modernisation de notre plateforme aéroportuaire et de renforcement des services aéronautiques dont la première phase représente un important investissement de près de 400 milliards de francs CFA. 

Ce plan de maillage aéroportuaire fera du secteur aéronautique national, un des pôles majeurs de l’émergence économique du Sénégal. C’est une des grandes ambitions du gouvernement de faire de notre pays, un carrefour aérien de tout premier plan en termes de passagers et de fret.

Comme pour peser de tout son poids et signifier l’importance qu’il accorde à la nouvelle stratégie aéroportuaire sénégalaise érigée au rang de priorité du PSE, le chef de l’État est en appui permanent à l’AIBD.sa dont le Directeur Général est en toute première ligne dans l’aboutissement de ce projet phare du quinquennat.

Pour joindre l’intention à l’action, le président de la République a signifié son intention de se rendre en personne à Kolda pour lancer les travaux de son QG futur aéroport. C’est un nouvel envol qui se prépare pour le Fouladou et un nouveau récit qui s’écrit pour l’avenir de Kolda.

La future infrastructure aéroportuaire sera un formidable outil d’aménagement du territoire et qui, en plus de participer au désenclavement du Fouladou, va créer un important potentiel d’impact sur l’ensemble du tissu économique Koldois. Avec à la clé, la création de centaines d’emplois directs et indirects. La connectivité aérienne de cette si belle région représente une toute aussi belle promesse d’émergence économique, avec le développement du fret aérien qui facilitera grandement l’exportation des productions agricoles locales.

L’AIBD.sa, cœur du réacteur de l’attractivité nationale

Toutes les plateformes aéroportuaires régionales visées par ce projet d’ampleur vont doper l’attractivité internationale du Sénégal, générer de la croissance économique tout en constituant un formidable levier de la connectivité aérienne domestique.

L’AIBD sera le cœur du réacteur de cette évolution sans précédent du ciel sénégalais voulue par le président de la République, Son Excellence Macky Sall, dont l’attachement au rayonnement et au développement de la Casamance est consubstantiel à son engagement politique.

La réhabilitation en cours de l’aéroport de Cap Skirring, le démarrage imminent des travaux de l’aéroport de Kolda et la réfection prochaine de l’aéroport de Ziguinchor avant sa reconstruction complète, sont la marque de la volonté présidentielle de faire du sud du Sénégal, un miroir de la métamorphose économique du Sénégal à l’horizon 2035. Le sauvetage in extremis de la dernière saison touristique au Cap Skirring que j’ai eu l’honneur d’organiser, après deux ans de totale léthargie pour cause de COVID 19, en est la plus éclatante preuve.

L’objectif visé par le président de la République est d’offrir à tous les usagers une meilleure desserte de la Casamance qui aura tous les atouts, pour capitaliser sur son fort potentiel économique.

Plein gaz vers un ciel en vert-jaune-rouge

Dans ce grand répertoire des projets aéroportuaires présidentiels, le Nord du Sénégal n’est pas en reste. Les plateformes de Saint-Louis, Linguère et de Ourossogui – Matam seront bientôt opérationnelles. Chaque voyageur pourra alors en moins de temps qu’il ne faut pour le dire, décoller de l’Aéroport International Blaise Diagne pour atterrir à Saint-Louis, Linguère ou Ourossogui-Matam.

Ce qui placera le Fouta, le Walo, le Djoloff et toutes les autres localités du Nord à une demi heure à vol d’oiseau de la capitale. Ce défi sera grandement relevé grâce la modernisation des infrastructures routières qui assureront la connexion des aéroports régionaux aux villes de l’intérieur de la région de Saint-Louis ou  de Matam.

Si notre pays anticipe le développement du trafic national et international, c’est parce que des perspectives de croissance économique favorables, adossées à l’exploitation prochaine et à grande échelle du pétrole et du gaz, vont faire du Sénégal qui est la porte d’entrée de l’Afrique de L’Ouest, une destination privilégiée pour les investisseurs étrangers. Une illustration encore une fois du leadership du président de la République et de sa proposition d’avenir pour le Sénégal arrimé sur une solide vision prospective et construit sur une grande capacité d’anticipation.

Face à l’histoire, Macky Sall est en train de marquer son passage à la tête du Sénégal. Il restera le Président qui aura définitivement irréversiblement fait entrer le Sénégal dans la modernité avec des réalisations à jamais gravées dans le temps, l’espace et les esprits. Et ses choix économiques nous donnent encore aujourd’hui, à travers le PRAS, le centre de maintenance aéronautique, l’école nationale des métiers de l’aviation civile, les clés sur ses ambitions pour l’ensemble des régions du pays.

Parce que nos territoires sont des acteurs majeurs du rayonnement et de l’attractivité économique du Sénégal, la région Est avec ses potentialités touristiques et minières, aura un grand rôle à j***r dans le développement du hub aérien et logistique. C’est ainsi que les aéroports de Tambacounda et de Kédougou vont eux aussi monter en gamme en faisant peau neuve.

Le lifting à grande échelle du système aéroportuaire et aéronautique sénégalais consacre une stratégie présidentielle innovante dont l’objectif est d’anticiper le développement du transport aérien international et la transformation du visage de l’aviation civile sénégalaise.

A l’AIBD SA, nous sommes sur le pont, d’ores et déjà prêts et parés pour mettre plein gaz vers un ciel sénégalais en vert-jaune-rouge.
Doudou KA,
Directeur Général
de l’AIBD SA



Source link