Plaisir s****l et orgasme: C******s et P****s, des organes presque pareils

434

Plaisir s****l et orgasme: C******s et P****s, des organes presque pareils
Sur ce dessin, il y un p****s et un c******s côte à côte! Et oui la ressemblance est frappante! BuzzSénégal s’est intéressé à l’anatomie de ces deux organes s*****s. La raison est toute simple. Alors que les informations sur les organes génitaux masculins abondent, le c******s (du grec kleitoris, qui signifie « petite monture ») est apparu et a disparu de la littérature médicale au cours de l’histoire.Ce n’est qu’en 2005 qu’il a été relancé par l’urologue australienne Helen O’Connell, qui a décrit pour la première fois l’anatomie complète de cet organe, ainsi que ses relations avec les structures adjacentes telles que l’urètre, le v***n et les glandes vestibulaires. En raison de leurs similitudes, cette comparaison avec le p****s est très utile pour comprendre la forme du c******s. Surtout par les hommes qui ne savent pas parfois à quoi sert cet organe s****l.

P***s et C******s: Des organes homologues

Ce sont ce que l’on appelle des organes homologues : ils ont la même origine, ils sont similaires dans leur structure interne, bien qu’ils puissent avoir des fonctions différentes.
D’un bout à l’autre, l’organe féminin mesure en moyenne 10 centimètres et, comme le p****s, le tissu qui le constitue est spongieux, érectile. C’est-à-dire qu’il se gonfle et grossit avec l’excitation grâce à l’afflux de sang.
« Certaines personnes font référence au c******s comme à un p****s interne, mais d’autres diront que le p****s n’est qu’un c******s externe. C’est ainsi que j’aime m’expliquer », explique à BBC Mundo Laurie Mintz, psychologue, sexologue et auteure de Becoming Cliterate, un livre qui expose le contexte culturel qui contribue à perpét**r le fossé entre le plaisir des hommes et celui des femmes.
Une chose qui les différencie – outre la relation externe/interne – est que le p****s a une double fonction : il fait partie du processus de reproduction sexuelle et du système urinaire. Le c******s, en revanche, n’a qu’une seule fonction : c’est le seul organe du corps humain dont la seule fonction est de procurer du plaisir.
8000 terminaisons nerveuses pour le c******s…

Le c******s possède environ 8 000 terminaisons nerveuses. L’organe masculin en compte entre 4 000 et 6 000.C’est la zone du corps la plus densément peuplée de terminaisons nerveuses. Si le c******s et le p****s présentent tant de similitudes, c’est parce qu’ils se forment à partir du même tubercule g******l au cours du développemeIls ne se différencient qu’à partir de la sixième ou septième semaine, lorsque les embryons commencent à exprimer leurs chromosomes s*****s.

Dès lors, la libération de testostérone chez les embryons XY entraînera la formation d’organes s*****s masculins, tandis que l’absence de cette hormone sexuelle chez les embryons XX entraînera la formation d’organes s*****s féminins. Dans un cas, elles se développeront vers l’extérieur, dans l’autre, vers l’intérieur embryonnaire dans l’utérus de la mère.

« La petite pointe que nous voyons, qui est ce que l’on a toujours cru être le c******s, est en fait la partie émergée de l’iceberg », explique à BBC Mundo la psychologue et sexologue basque Laura Morán, auteur de « Orgas(mitos) », un livre qui cherche à dissiper la désinformation et les mythes entourant la sexualité humaine. « Il s’agit du gland du c******s (situé à la jonction des petites lèvres et caché sous un capuchon) et le reste est un organe interne », ajoute-t-elle.

Le c******s est plus intéressant que le p****s pour atteindre l’orgasme

Selon Mintz, la méconnaissance du c******s entraîne un manque de plaisir chez la femme. C’est comme avoir une voiture et ignorer la manière adéquate pour l’utiliser.
« Cette ignorance nous frustre, car bien sûr, ils nous donnent cette voiture et nous disent que nous devons l’utiliser. Mais il faut que ce soit comme dans le p***o traditionnel ou les films romantiques, et là, on ne voit pas de stimulation du c******s. il y a toujours la pénétration, et la pénétration en elle-même n’est pas la technique qui stimule le mieux le c******s. Ce n’est pas un facilitateur d’orgasme », renseigne-t-elle.