PAWLISH REMET L’ANIMATRICE À SA PLACE : « DAMA GAWA DANOU WAYÉ YAW TÉNE YAKO RAW GEDJ NGA »