Paris : Eiffage pris en flagrant délit d’exploitation de sans-papiers sénégalais

Le groupe de BTP Eiffage, via ses filiales Eiffage Métal (mandataire), Eiffage Génie Civil et Goyer, vient d’être retenu par le groupe de presse Le Monde pour la réalisation de la charpente métallique et de la façade du nouveau siège situé dans la Zac Paris-Gauche, 13ème arrondissement de Paris.
Selon Les Echos qui donne l’information dans sa livraison de ce vendredi, le montant du marché s’élève à 43 millions d’euros. Mais, Eiffage a été pris en flagrant délit d’exploitation d’une cinquantaine de sans-papiers dont des Sénégalais.

Gilets Noirs @gilets_noirs

🔥
🔥
👊🏿
👊🏿

OCCUPATION
Chantier #Eiffage des nouveaux locaux de @lemondefr par des immigrés sans-papiers + @cntso_fr @eiffage construit les #CRA & les #prisons
Ils exploitent sur les chantiers des immigrés sans-papiers

Besoin de soutien
67 avenue Pierre Mendes France 255 07:39 – 27 févr. 2020Informations sur les Publicités Twitter et confidentialité 333 personnes parlent à ce sujet


Pour Etienne Deschamps, juriste à la Cnt-So, « ces sans-papiers (Sénégalais, Guinéens, Maliens et Ivoiriens) n’ont ni bulletin de salaire ni équipement individuel de sécurité. Ils sont payés 40 euros la journée ou la nuit de travail, allant parfois au-delà des 7 heures effectuées ».