Pape Mamadou Seck : Le film poignant de la reconstitution de son évasion

190
Fin de cavale : la «copine» de Pape Mamadou Seck libérée



L’évasion de Pape Mamadou Seck dans la nuit du 9 au 10 juillet 2022a, a été reconstituée dans la nuit du mercredi au Pavillon spécial logé à l’hôpital Le Dantec.

Le membre de la « Force spéciale » a été extrait de sa cellule pour retracer le parcours qui l’a conduit à son évasion.

La reconstitution a duré un tour d’horloge 3 tours d’horloge. Un exercice éprouvant lors de laquelle, Pape Mamadou Seck, alliant la parole au gestuel, a expliqué et démontré dans les moindres détails, les circonstances de son évasion.

La reconstitution a d’abord commencé par une randonnée pédestre à l’intérieur de l’hôpital jusqu’à la pharmacie jouxtant l’ambassade du Royaume-Uni et la morgue de l’hôpital Principal de Dakar.

Seck a alors expliqué aux enquêteurs comment il a quitté l’hôpital pour prendre un taxi et se rendre chez lui.

Pendant ce temps, les enquêteurs prenaient des notes des allégations et démonstrations de Seck. Les crépitements des appareils photos immortalisaient les différentes étapes de la reconstitution.

« Fatigué par cette marche qui l’aurait conduit à Sandaga où il a hélé un taxi pour rentrer momentanément à son domicile, Pape Mamadou Seck encore convalescent n’en pouvait plus », a retracé l’avocat Me Khoureissi Bâ repris par Les Echos.

Tous ensemble, en cortège surréaliste, le groupe des policiers, des responsables et agents de l’administration pénitentiaire renforcés par les avocats sont retournés au point de départ, l’infirmerie du Pavillon Spécial, pour évaluer cette fois le récit des matons dans les locaux-mêmes de la Maison d’Arrêt et la chambre du détenu aux barreaux sciés ».

Présumé membre de la «Force spéciale », Pape Mamadou Seck, placé sous mandat de dépôt, a été transféré, sur avis médical, à la maison d’arrêt et de correction (Mac) du Pavillon spécial de l’hôpital Le Dantec, le 1er juillet, dernier pour le traitement d’une pathologie sévère. La Direction de l’administration pénitentiaire (Dap) a ainsi révélé que le détenu en aurait profité pour s’enfuir. C’est finalement à Touba qu’il a été arrêté après d’intenses recherches.

senenews