Pamecas : Un politicien du parti au pouvoir poursuivi pour…

Serigne Moustapha Guèye, politicien à Yembeul, est actuellement dans de beaux draps. Il est poursuivi par la mutuelle de crédit Pamecas, suite à la contraction d’un prêt financier estimé à hauteur de 50 millions.

En effet, en cherchant à élargir sa base politique, il a fait appel aux services de la mutuelle de crédit pour financer des groupements féminins au nombre de 24. L’institution financière décaisse alors la somme de 50 millions de francs Cfa au profit de ces femmes, à raison de 135 mille francs par personne, et les contrats sont ainsi signés entre les parties prenantes.

Malheureusement, les femmes ont eu des difficultés pour rembourser les prêts contractés. La banque s’est alors retournée contre Serigne Moustapha Guèye qui s’était porté garant pour elles.

En effet, pour sécuriser son investissement, Pamecas avait fait signer une convention au responsable moral, à savoir Moustapha Guèye, pour qu’en cas de non-remboursement, il se porte garant pour payer à la place des bénéficiaires.

Attrait à la barre du tribunal, le prévenu soutiendra qu’il a signé des documents sans en connaître le contenu. Une affirmation balayée du revers de la main par Bernard Waly Faye, superviseur des recouvrements au sein de Pamecas. «C’est en tout état de cause que Serigne Mamadou Moustapha Guèye a paraphé la convention qui le lie à la banque», estime M. Faye.  

Après avoir écouté toutes les parties, le tribunal a mis l’affaire en délibéré pour le 23 mars prochain, rapporte le quotidien «Le Témoin».