Paix et sécurité : Macky fait le procès de l’Onu

Tout en s’en défendant, le Président Macky Sall a fait ce matin le procès de l’Organisation des Nations unies. Lors de l’ouverture du sommet sur la paix et la sécurité à Dakar, il a fortement regretté les incohérences et lenteurs de l’Onu. Le chef de l’Etat sénégalais pense qu’il y a pas moins de 30 000 hommes pour le maintien de la paix dans le Sahel, mais ils sont dispersés. 
Macky Sall estime que c’est à l’Onu d’assurer la cohérence des différentes interventions pour plus d’efficacité. Ce qui suppose d’abord une évolution de l’organisation. « Il faut que l’Onu accepte de se réformer, de réformer ses procédures. Ce n’est pas le secrétariat général, mais surtout les États. Il faut revoir le Conseil de sécurité. Il suffit qu’un État parmi les cinq mette son veto pour que tout soit bloqué », regrette Macky Sall qui veut apparemment une réforme en profondeur de l’Onu.