Oumar Gueye au Khalife de Thiénaba:  » Le chef de l’Etat souhaite un scrutin sans violence « 

91

Le legs de Mame Amary Ndack Seck se perpétue de la plus belle des manières. L’héritage de ce symbole de l’islam semble être entre de bonnes mains. Et rien ni personne ne pourra ternir cette image, rassure-t-on au niveau de la cité religieuse dont les identités sont le respect de l’être humain et des recommandations de l’islam à travers le prophète (Psl).

« Les identités de Thiénaba se sont le respect, le respect mutuel. L’œuvre de Mame Amary Ndack Seck était basée sur le respect mais ce qui est plus important ici à Thienaba, c’est de vivre au quotidien les recommandations de l’Islam. C’est un héritage bien entretenu », rappelle Souleymane Dia, secrétaire particulier du khalife Serigne Assane Seck. Devant la délégation gouvernementale, il a étalé l’attachement de la famille de Mame Amary Ndack Seck aux préceptes de l’islam. D’ailleurs, la délégation gouvernementale reçue à Thiénaba a été dirigée par le ministre des Collectivités territoriales, du développement et l’aménagement des territoires Omar Gueye.
Abordant thème de la 142eme édition du Gamou, le ministre a salué le rôle des foyers religieux dans la stabilité sociale du Sénégal avant de solliciter des prières auprès du Khalife pour des élections locales sans heurts ni violences.

« Les vrais régulateurs sociaux au Sénégal, ce sont les familles religieuses. Dans quelques mois, le Sénégal s’achemine vers des élections locales et municipales. Il s’agit d’élections importantes et le président Macky Sall sollicite vos prières pour que ce scrutin passe dans les règles de transparence, de la démocratie. Le chef de l’Etat souhaite un scrutin sans violence », a souligné le chef de la délégation.

Serigne Assane Séck a prié pour un Sénégal de paix mais il a appelé la classe politique à plus de retenue en cette période où les uns et les autres préparent les élections locales.